“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L'AS Monaco Handball au bout du bout

Mis à jour le 18/09/2017 à 05:03 Publié le 18/09/2017 à 05:03
Le coach Mangematin a su trouver les bons mots pour que son équipe recolle au score et remporte la partie

Le coach Mangematin a su trouver les bons mots pour que son équipe recolle au score et remporte la partie J.B.

Monaco-matin, source d'infos de qualité

L'AS Monaco Handball au bout du bout

Un arrêt importantissime.

Un arrêt importantissime. Quand Breemeersch sort ce tir montilien à la 55e minute, le score est toujours de 26-26. Sur l'action suivante, Plaquin s'en va donner l'avantage aux Monégasques pour la première fois du match, à cinq minutes du terme.

Incisifs dans ces derniers instants, ils inscrivent trois buts supplémentaires et remportent leur premier match de Nationale 2 face à Montélimar (30-27). Et dire que les hommes de Xavier Mangematin étaient menés de sept points à la 37e minute… « A ce moment-là, je me dis que ça va être très long… On faisait l'inverse de ce qui avait été dit à la mi-temps ! On déjouait, explique l'entraîneur de l'AS Monaco Handball. Mais on a le mérite d'y avoir cru, d'avoir eu cette révolte tardive. Ça peut être une victoire fondatrice. Il fallait gagner, la manière viendra plus tard. »

Le symbole Plaquin

Si les trois recrues (Dupil, Nivore et Guillaume) étaient alignées d'entrée, les Monégasques démarrent timidement. Le dernier nommé, arrivé de Saran (LNH) cet été, inscrit le premier but de l'ASMHB version 2 017/2018, mais les Montiliens se montrent plus insistants. Leurs assauts terminent souvent au fond des filets de Breemeersch et, au premier temps mort de la partie, le score est déjà en leur faveur (3-7, 13'43). Aouchria, le pivot de Montélimar, fait du mal à la défense et rentre aux vestiaires avec quatre réalisations (11-16, 30e). « Je pense qu'on a joué avec le stress de la première journée et nos adversaires ont tenté crânement leur chance. Ils nous ont imposé un faux rythme. Ce qui nous fait recoller en seconde mi-temps, c'est qu'on trouvait des solutions en attaque, malgré tout. Sébastien Plaquin symbolise ce match, je lui ai dit de prendre confiance à la pause », révèle Xavier Mangematin.

Auteur jusque-là d'une prestation timorée et bien aidé par le capitaine Dumas (7 buts) et Cottarre (6 buts), l'arrière gauche de 21 ans sonne la révolte en marquant à six reprises dont le but qui donne l'avantage (27-26, 55'47).

« C'était dur de se lancer. Ces dernières années, on a toujours loupé ce premier rendez-vous de la saison. Ce genre de match nous faisait défaut l'an dernier. Commencer l'année avec ce retour, c'est parfait », sourit Sébastien Plaquin.

Avec une qualification la semaine dernière en coupe de France, l'AS Monaco Handball a bien démarré sa saison. « On a une équipe qui se prend en main et se responsabilise. Il faudra reproduire cette intensité à Nîmes la semaine prochaine », conclut Xavier Mangematin.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.