“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

L'AS Monaco a déroulé

Mis à jour le 15/04/2018 à 05:08 Publié le 15/04/2018 à 05:08
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'AS Monaco a déroulé

Malmené dans un premier temps et même mené à la pause (41-40), le leader du championnat a ensuite écrasé la concurrence pour tenir son rang dans le Maine-et-Loire

Après un démarrage plus que timide, la «Roca Team a fait valoir son rang en survolant le troisième quart-temps pour l'emporter logiquement face à des Choletais courageux. Ces derniers ont cru pouvoir renverser la montagne du Rocher le temps d'une mi-temps avant que le leader de la Jeep Elite ne remette les pendules à l'heure.

Face au mal-classé choletais, qui ne cesse de dégringoler au classement après un septième revers de rang, la «Roca Team n'arrivait pas à briser en début de match l'insolente réussite choletaise (11-7, 4e). Réussissant tout ou presque dans leurs initiatives, les locaux malmenaient au plus haut point les Monégasques, qui ne trouvaient pas la clé (22-15, 9e).

Après un début de match plus qu'hésitant, Monaco retrouvait quelques couleurs dans le sillage de Lacombe pour réduire son débours (27-22, 12e). A son relais, on retrouvait un Gladyr précieux à trois points pour redistribuer les cartes (31-30, 15e), mais il en fallait nettement plus pour déstabiliser l'ensemble choletais, qui faisait mieux que de se défendre après une première période cohérente (41-40, 20e).

Revenus avec des intentions nettement plus louables, les Monégasques prenaient la mesure de l'événement en martyrisant la défense choletaise, qui mettait moins d'impact dans les duels (43-50, 23e). La moindre baisse de régime était sanctionnée au prix fort par le trio Lacombe-Gladyr-Cooper (44-58, 25e). Trouvant alors aisément les situations, Monaco s'envolait inexorablement face à des locaux vite résignés (49-65, 28e). Malgré le turnover de Zvezdan Mitrovic, Monaco gérait facilement sa rencontre (55-80, 35e) pour l'emporter en toute quiétude. De quoi aborder le choc face à son rival strasbourgeois mercredi dans de bonnes dispositions.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.