“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L’AS Monaco

Mis à jour le 01/03/2020 à 11:05 Publié le 01/03/2020 à 11:05
Bakayoko et les siens sont tombés sur des Rémois accrocheurs.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L’AS Monaco

Les Monégasques ont enchaîné un cinquième match sans défaite mais ils marquent le pas dans la course au podium

Après le nul à Dijon la semaine dernière (1-1), Monaco a une nouvelle fois été accroché sur le même score, mais après avoir mené cette fois et à la maison (Ben Yedder, 1-0 à la 29’). C’est d’autant plus rageant que les Monégasques ont touché trois fois les montants dans la rencontre. Mais cette lecture ne doit pas masquer la réalité. Celle d’une équipe qui a moins maîtrisé son sujet. Si les hommes de Robert Moreno ont tutoyé la victoire, ils ont été beaucoup trop ronronnants dans le jeu et ont une nouvelle fois tendu la joue pour s’en prendre une. Une bonne. Elle est venue de loin par Kamara (58’, 1-1).

« Pour moi, c’est un beau but même si on aurait dû être plus efficace sur les phases de jeu qui précédaient ce tir », analysait Moreno plutôt content de la prestation de ses joueurs. Mais émoussés, les Monégasques n’ont été euphoriques que dans les toutes dernières minutes du match via Ben Yedder, et Jovetic qui touchait dans l’enchaînement de deux actions les montants d’un Rajkovic en transe coup sur coup. C’est trop peu.

« Je ne trouve pas qu’on a été dépassé par Reims, relativisait l’entraîneur espagnol. Je dois revoir le match mais pour moi on a été bien et on a pressé haut tout le temps. Je n’ai rien à dire sur mon équipe qui évoluait face à la meilleure défense de L1 ».

« On n’a pas su faire le break et on ne s’est pas épargné les cinq dernières minutes où l’on a été proche de prendre un but », avouait de son côté l’entraîneur rémois David Guion, qui n’a pas manqué de saluer la grande prestation de son gardien. Quand deux coachs ont les mêmes regrets, le match nul paraît forcément logique.

Hier, les Monégasques ont encore concédé trop d’occasions et ont dû s’incliner sur une action quasi anodine. Comme à Dijon. Un centre mal dégagé qui traverse toute la défense, puis une frappe premier poteau d’un attaquant complètement délaissé. Rageant.

En l’absence de Silva blessé, Moreno avait procédé à quatre changements au coup d’envoi en titularisant Golovin, Glik, Henrichs et Baldé. Le Sénégalais s’est montré dangereux dans un rôle de milieu gauche qui doit apporter le surnombre sur le front de l’attaque. Ça a plutôt bien fonctionné en première période, moins ensuite.

Avec deux matchs nuls d’affilée, le derby à Nice samedi prochain aura un parfum de quitte ou double. Car ce matin, l’ASM est 6e au classement et, avec leurs victoires, l’OM, Rennes et Montpellier ont pris le large dans la course au podium. Avec 7 points de retard sur le 3e et 11 matches à jouer, les Monégasques n’ont plus le droit à l’erreur. Sauf que des erreurs justement, l’équipe de Moreno ne peut pas s’empêcher d’en commettre ces derniers temps. « On ne doit pas penser à Rennes car sinon ce sera un problème, corrigeait fermement l’Espagnol qui ne souhaite pas parler d’Europe. Je n’ai jamais dit que l’objectif était l’Europe. Pour moi, l’objectif c’est le prochain match. Voilà ce que je peux contrôler. Parler d’Europe n’a pas de sens. Que les dirigeants le disent, ok. Mais moi, je ne dois pas parler d’Europe. Je dois penser à mes joueurs, à améliorer l’équipe et aller de l’avant ». Devant justement, c’est Nice et l’Allianz Riviera. Ce sera chaud et en cas de défaite, c’est sûr, plus personne ne demandera à Moreno ce qu’il pense de la course à l’Europe.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.