“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

"Je voulais juste vous dire que je vais bien", les premiers mots de Romain Grosjean après son impressionnant accident

Mis à jour le 29/11/2020 à 22:38 Publié le 29/11/2020 à 21:33
Romain Grosjean après son accident.

Romain Grosjean après son accident. Photo Instagram @grosjeanromain

Monaco-matin, source d'infos de qualité

"Je voulais juste vous dire que je vais bien", les premiers mots de Romain Grosjean après son impressionnant accident

Un miraculé. Romain Grosjean est sorti quasi indemne d'un impressionnant accident peu après le départ du grand prix du Bahreïn. 

17h13, premier tour, virage 3: le Français de l'écurie Haas quitte la piste après un contact avec le Russe Daniil Kvyat (AlphaTauri) et heurte à 220 km/h les barrières de sécurité. Son châssis est coupé en deux, de l'essence se répand vraisemblablement, et un violent incendie se déclare sur-le-champ.

Quelques secondes après le crash et le choc,  les caméras de télévision montrent le pilote de 34 ans s'extraire seul de la "cellule de survie" (l'habitacle renforcé) de sa F1 et s'éloigner du brasier en tremblant, aidé par le pilote de la voiture médicale des GP.

Romain Grosjean est un miraculé. Il ne souffre "que" de brûlures aux mains. Dimanche en fin d'après-midi, il a envoyé un message vidéo sur Instagram à ses fans pour les remercier. Et donner quelques nouvelles. 

"Je voulais juste vous dire j'allais bien, enfin à peu près bien", confie le pilote français depuis son lit d'hôpital. Et de plaisanter: "Je suis pas en mesure de répondre à tous vos messages. J'espère pouvoir vous écrire bientôt", en montrant ses mains bandées pour panser ses brûlures. 

"Il y a quelques années, je n'étais pas favorable au halo mais c'est la meilleure chose que nous ayons introduite en F1, a tenu à préciser Grosjean. Sans cela, je ne pourrais pas vous parler aujourd'hui. Merci à tout le staff médical, sur la piste comme à l'hôpital."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.