“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Grenoble était trop fort

Mis à jour le 18/12/2019 à 10:11 Publié le 18/12/2019 à 10:11
Pas d’exploit pour les filles de l’ASM Foot féminin.

Pas d’exploit pour les filles de l’ASM Foot féminin. R.R.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Grenoble était trop fort

Il n’y a pas eu d’exploit dimanche après-midi pour l’ASM Foot féminin.

Il n’y a pas eu d’exploit dimanche après-midi pour l’ASM Foot féminin. Face au Grenoble Foot 38 (D2), l’écart de division entre les deux formations a été logiquement respecté.

Après un discours poignant de l’entraîneur Stéphane Guigo pour motiver ses joueuses, les partenaires d’Amandine Peyron étaient concentrées dès l’échauffement sous le regard attentif de Jean Petit, conseiller sportif du club.

L’entame de match était relativement équilibrée mais Grenoble avait la possession du ballon en faisant courir les jeunes Monégasques. Dès la 8e minute, Grenoble trouvait la faille sur un corner repris au second poteau par Laura Arriberouge, ce qui a plombé les Monégasques. Seule en pointe, Mia Bes n’a pas eu l’occasion de montrer l’étendue de son talent mais encourageait ses partenaires pour continuer à jouer. Avant la demi-heure de jeu, suite à un long ballon de Domenjoud sur Arriberouge, la gardienne asémiste Marion Delmas fauchait au cœur de la surface la Grenobloise qui transformait elle-même son penalty (28’).

Au retour des vestiaires l’ASM FF tentait de produire son jeu mais son adversaire était trop fort. De plus, les Monégasques étaient imprécises dans le dernier geste, les occasions étant rares pour les joueuses du Rocher. Arriberouge s’offrait un triplé à la 52’minute après un excellent travail de Fortin au cœur de la défense rouge et blanche (0-3).

Ovationnées par le public et ses adversaires, les joueuses de l’ASM FF finissent ainsi leur parcours dans cette Coupe de France qui restera dans les mémoires.

André-Pierre Couffet (président de l’ASM FF) : « Je suis fier de mes joueuses. Le parcours dans cette Coupe de France sera une belle page de notre histoire. Pour un club de R1, affronter le GF 38 était une belle opportunité. Les filles vont pouvoir se servir de ce match qui a été formateur. L’attention se tourne désormais vers le championnat. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.