“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Grand Prix de Monaco: la pole position au bout des qualifs

Mis à jour le 23/05/2014 à 22:56 Publié le 23/05/2014 à 18:57
Lewis Hamilton jeudi à Monaco.

Lewis Hamilton jeudi à Monaco. Eric Deluard

Grand Prix de Monaco: la pole position au bout des qualifs

Hamilton parviendra-t-il à maintenir dans ses rétros un Rosberg pressé de reprendre l’avantage? Réponse ce samedi lors des qualifs.

Hamilton parviendra-t-il à maintenir dans ses rétros un Rosberg pressé de reprendre l’avantage? Réponse ce samedi lors des qualifs.

A Monaco, pole position rime bien souvent avec consécration. Ce fut le cas à huit reprises ces dix dernières années.

Les pilotes en ont bien conscience. "Un tour rapide à Monaco? Tout simplement génial", résume Kimi Räikkönen. C’est la clé de la course", estime  encore Fernando Alonso.

Avant l’apothéose dominicale, place donc aux qualifications ce jeudi. Entre 14 et 15 h, les masques vont tomber. 

>> Suivez le Grand Prix en direct sur monacomatin.mc

"Monter le curseur de l’attaque"

Le favori? Lewis Hamilton. Le champion du monde 2008 accumule les honneurs depuis l’ouverture des hostilités.

Jeudi, sans surprise, c’est  lui qui a donné le ton lors des essais libres en devançant d’un souffle (32 millièmes de seconde) son copain et voisin Nico Rosberg.

"Mon unique succès à Monaco commence à dater", prévient Hamilton. "2008-2014, ça fait un long bail! J’ai envie d’y mettre un terme, bien sûr. Mais je crois que Nico n’est pas d’accord. L’an dernier, il était intouchable. Donc, on va voir. C’est évident qu’il faudra encore monter le curseur de l’attaque d’un cran en qualif’."


Retrouvez l'article complet dans notre encart "Grand Prix", ce samedi dans Nice-Matin et Monaco-Matin


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.