Rubriques




Se connecter à

Golovin sur un nuage... Les notes de l’AS Monaco, vainqueur à Nîmes 4-3

Titularisé pour la première fois depuis le 30 août et sa grave blessure à la cuisse, le Russe a planté un triplé et offert le quatrième but à Volland. Il a été au four et au moulin

Christopher Roux Publié le 07/02/2021 à 20:00, mis à jour le 07/02/2021 à 20:05
Un triplé et une passe décisive pour le Russe, stratosphérique ce dimanche. Photo AFP

LECOMTE 4 : l’ASM a concédé des occasions plus que de raison et il n’a pas été décisif en allant chercher trois fois le ballon dans ses filets. Il doit davantage soulager les siens avec des sorties loin de sa ligne de but, comme il l’a fait à la 44e, secoué sur un corner. Il est chanceux de voir Fomba placer sa tête à côté de son poteau dans le money-time, puisqu’il aurait dû aller au-devant du ballon.

SIDIBE 4 : il plombe son entame correcte en ratant son contrôle, ce qui conduit au premier but nîmois (21’). Son erreur a considérablement fragilisé son équipe et elle ne compense pas quelques interventions efficaces. Il a parfois agacé Kovac avec des transmissions mal assurées.

MARIPAN 4 : il est mangé par Ferhat qui centre trop facilement pour Deaux sur le premier but gardois (23’). Il est encore éliminé par Koné qui, heureusement pour lui, oublie de frapper (28’). Le Chilien a livré son plus mauvais match depuis belle lurette.

 

BADIASHILE 4 : incertain après avoir été victime d’une grosse contusion contre Nice, il a finalement tenu sa place mais sans dégager une grande assurance. Sur le deuxième but languedocien, il ne sent pas Koné surgir dans son dos et se fait subtiliser le ballon. Il oublie Miguel qui tire juste au-dessus (41’), avant d’être averti, piégé à nouveau par Koné (58’).

BALLO-TOURE 6 : l’ancien Lillois n’avait plus été titularisé depuis le 16 décembre et la déroute face à Lens (0-3). Il est double passeur décisif sur les buts de Golovin en première période, mais il continue à être inquiétant sur certaines de ses interventions. Son excès d’engagement, comme l’a démontré son tacle très appuyé sur Benrahou (4’), aurait pu coûter cher. Remplacé par Caio Henrique (64’).

GOLOVIN 9 : longtemps ménagé, il a enfin retrouvé les joies d’une titularisation. Sa dernière remontait au 30 août à Metz (0-1, 2e journée). Une éternité. Le Russe s’est baladé et il a été l’un des rares Monégasques à faire avancer son équipe. Il s’est offert un triplé merveilleux, avec deux frappes supersoniques et un coup franc plein de finesse. Passeur décisif pour Volland, il aurait pu l’être aussi pour Ben Yedder si l’ancien Toulousain n’avait pas été signalé hors-jeu. Kovac lui a redonné la mission de frapper les coups de pied arrêtés et il s’est bien exécuté. Remplacé par Aguilar (87’).

FOFANA 4 : il a multiplié les approximations techniques. Pris dans l’étau gardois, il n’a pas eu le même rayonnement que ces dernières semaines dans le combat. Remplacé par Fabregas (56’), qui a récupéré le brassard et ramené un peu d’ordre dans le cœur du jeu. Le calme et l’expérience de l’Espagnol ont été précieux.

 

TCHOUAMENI 4 : son match est clairement moins abouti que ses précédents. Comme Fofana, lui aussi a souffert face à la densité de l’entrejeu nîmois. Il n’a pas toujours su orienter le jeu à sa guise.

DIOP 4 : très peu en vue, il a buté sur Reynet et n’a pas réussi à remettre l’ASM devant (42’). Il a aussi souffert dans le repli et semble accuser le coup physiquement avec l’enchaînement des matchs. Remplacé par Diatta (46’, note : 4), qui a frappé au-dessus (76’) pour illustrer une prestation assez pauvre offensivement.

VOLLAND 5 : il s’efface bien sur le but refusé à Ben Yedder (18’) et aurait pu obtenir un penalty (75’). L’Allemand a rarement été trouvé en dehors de ces deux situations. Il sauve son match, quelconque jusque-là, en inscrivant le quatrième but d’un piqué exquis. Il compile désormais douze buts cette saison.

BEN YEDDER 4 : il a décroché jusque sur la ligne médiane pour toucher des ballons en première période. Preuve qu’il n’a que trop rarement été servi. Il se voit refuser un but pour un hors-jeu minime dont la VAR raffole. Il n’a pas brillé. Remplacé par Jovetic (56’), ce qui l’a passablement agacé. Il a explosé une bouteille d’eau de colère en allant s’asseoir dans les tribunes. Il a regardé la fin du match la tête dans ses chaussettes.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.