“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Gastaldello signe son retour

Mis à jour le 10/06/2019 à 10:26 Publié le 10/06/2019 à 10:26
Béryl Gastaldello a pris la 4e place hier du 50m nl, après sa médaille d’argent la veille sur le 100m papillon.

Béryl Gastaldello a pris la 4e place hier du 50m nl, après sa médaille d’argent la veille sur le 100m papillon. Jean-François Ottonello

Gastaldello signe son retour

Depuis son départ de l’ONN, en 2014, pour le Texas, la présence de Béryl Gastaldello sur ses terres était exceptionnelle en dehors des championnats de France.

Depuis son départ de l’ONN, en 2014, pour le Texas, la présence de Béryl Gastaldello sur ses terres était exceptionnelle en dehors des championnats de France. « Je ne reviens jamais en Europe. C’est même la première fois depuis 5 ans que je nage ici », glissait hier celle qui venait de prendre la quatrième place du 50m nl en 25’’12, améliorant son record personnel (25’’22). La veille, la membre de l’équipe de France avait pris une belle deuxième place sur le 100m papillon (58’’’20).

« Je suis très satisfaite de ma compétition, car je suis en période de travail, et je me suis subluxée l’épaule il y a trois semaines à l’entraînement. De plus, ce n’était pas évident avec le décalage horaire, puisque je suis arrivée en France mardi. Je ne me rapproche pas autant de mes meilleurs temps à cette période de l’année. ça prouve que le travail commence à payer. On verra pour cet été ou l’année prochaine ».

Car le mois prochain, une grosse échéance l’attend. Celle qui est désormais entraînée par Michel Chrétien partira avec de l’ambition pour les mondiaux de Gwangju (12-28 juillet), où elle s’est qualifiée sur le 100m dos et le 100 m nl. Malgré une « bonne saison jusque-là », la Provençale ne préfère pas fanfaronner. « Je viserai mes meilleures performances personnelles, ce qui voudrait dire de bonnes choses... », avance-t-elle simplement.

A 24 ans, la jeune femme, qui a obtenu sa licence en management aux Etats-Unis en décembre dernier, arrive peut-être aujourd’hui à maturité. « J’entends parfois qu’à mon âge je suis bientôt finie. Mais je n’ai sûrement jamais été aussi forte qu’aujourd’hui. Je me sens fraîche. Et j’ai un tatouage dans le dos qui dit “qui va doucement, va sûrement et longtemps”, ça me représente bien ».

L’ancienne adolescente, qui était arrivée à 14 ans et demi à Nice pour rejoindre l’ONN, a bien grandi. Elle était restée quatre ans dans la capitale azuréenne, dont trois dans la famille de Camille Muffat. Forcément, son passage en Principauté à quelques kilomètres de son ancienne terre d’adoption lui a rappelé des souvenirs.

« A Nice, ça n’a pas été simple tout le temps, j’ai vécu des hauts et des bas, eu une mononucléose, qui m’a éloignée du groupe de Fabrice (Pellerin), mais Maxime Leutenegger m’avait récupérée et beaucoup aidée. Globalement, je garde surtout de bons souvenirs. Je n’oublie pas que c’est ici que j’ai pu passer un premier palier et nager à l’international dans les équipes Juniors ».

Cinq ans plus tard, c’est chez les Seniors qu’elle entend s’illustrer.

3

Comme le nombre de victoires de l’ogresse Katinka Hosszu sur le Meeting. Après ses deux victoires, samedi, sur le 200m papillon et le 100m dos, la Hongroise a remporté hier le 400m 4 nages, le 200m dos et le 200m 4 nages. La récente trentenaire n’a été battue que sur le 200m nl, où elle a pris l’argent.

5


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct