“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Fortnite, Rocket League... Pendant deux jours, la crème du e-sport va faire le show à Monaco

Mis à jour le 01/12/2020 à 17:24 Publié le 01/12/2020 à 17:24
Louis Ducruet, président de la Fédération monégasque de e-sport et Mike Hessabi, président de Nicecactus, se sont associés pour organiser ce nouvel événement e-sport.

Louis Ducruet, président de la Fédération monégasque de e-sport et Mike Hessabi, président de Nicecactus, se sont associés pour organiser ce nouvel événement e-sport. Photo DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Fortnite, Rocket League... Pendant deux jours, la crème du e-sport va faire le show à Monaco

En s’associant avec la plateforme Nicecactus, la Fédération monégasque de e-sport organise ce mois-ci un nouvel événement. Les meilleurs du milieu s’affronteront sur Fortnite et Rocket League.

Petit à petit, le e-sport fait son nid en Principauté. Fin octobre, le Grimaldi Forum abritait la grande finale de la Ligue Française de League of Legends.

Sur la scène de la salle Prince-Pierre, la crème des joueurs officiant dans la discipline reine du sport virtuel s’affrontait devant 300 fans, chauffés à blanc.

Sans compter les dizaines de milliers d’internautes suivant l’âpre bataille depuis leur écran d’ordinateur et de smartphone. 

La mayonnaise avait pris. "On est très heureux de montrer qu’on sait organiser des événements de cette envergure, nous confiait alors Louis Ducruet, président de la Fédération monégasque d’e-sport (MeSF). On a pour objectif d’organiser un tournoi propre à la Fédération et, pourquoi pas, un salon du jeu vidéo en Principauté." 

Il n’aura guère fallu de temps pour officialiser la première ambition formulée. La Fédération et la société Monaco eSports - qui est le club affilié - se sont associées à Nicecactus pour pondre un "nouvel événement e-sport annuel à vocation internationale": le Monaco Gaming Show, les 18 et 19 décembre prochains, sous forme de warm-up.

Traduction de ce terme anglais: "Compte tenu des délais pour organiser et des restrictions sanitaires, ce sera une version allégée de ce que nous ferons les prochaines années", précise Mike Hessabi, président de Nicecactus.

40.000 € de cash-prize

Au terme de deux semaines de qualifications en ligne où 12.000 joueurs batailleront pour rafler leur ticket en finale, ces deux jours de show verront s’affronter les meilleurs du milieu sur deux jeux phares de la discipline: Fortnite et Rocket League.

Parmi les 118 élus (24 joueurs composeront 8 équipes de 3 personnes sur Rocket League. Et 94 joueurs, dont 30 professionnels, joueront sur Fortnite, ndlr), des joueurs amateurs, semi-professionnels et professionnels dont beaucoup proviendront de la plateforme Nicecactus.

"Notre plateforme, où l’on trouve des jeux en ligne, permet aux gamers de passer d’un statut amateur à celui de professionnel. On les engage dans la compétition, on analyse leur jeu, on leur présente des programmes d’amélioration de leurs points faibles, des entraînements", poursuit-il. 40.000 euros de cash-prize, un butin à partager pour les meilleurs, seront mis en jeu: 20.000 euros pour Fortnite et tout autant pour Rocket League.

"Notre volonté avec le Monaco Gaming Show est de produire un événement 100% e-sport qui hissera annuellement la Principauté de Monaco sur la scène mondiale au même titre que nos grands rendez-vous sportifs. Cette initiative répond également à ma volonté de mieux former les jeunes talents monégasques et internationaux qui seront, demain, au-devant de la scène compétitive e-sport", souligne Louis Ducruet, le président de la Fédération monégasque d’e-sport.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.