“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Face au PSG, l'AS Monaco veut continuer sur sa bonne lancée du début de saison

Mis à jour le 28/08/2016 à 05:07 Publié le 28/08/2016 à 10:07
Le Monégasque Bakayoko pris en tenaille.

Le Monégasque Bakayoko pris en tenaille. Photo J.-F. Ottonello

Face au PSG, l'AS Monaco veut continuer sur sa bonne lancée du début de saison

Après des matches convaincants en août qui ont vu le club de la Principauté se qualifier en Ligue des Champions, voilà le PSG qui débarque au Louis-II histoire de terminer le mois en beauté

Deux matches de Ligue des Champions dans la même semaine, qui plus est à domicile, décidément l'été se termine plutôt bien du côté de l'AS Monaco.

Après Villarreal et la qualification pour les poules de la C1, mardi, voilà le Paris-SG, quadruple champion de France en titre qui débarque sur le Rocher. L'an dernier, à la même époque, le PSG était venu marcher sur un Monaco qui sortait d'une soirée ratée contre Valence. Score final : 3-0 et départs d'Anthony Martial pour Manchester United dans la foulée.

Mais les choses ont changé.

Zlatan Ibrahimovic et Laurent Blanc ne sont plus là. L'ASM s'est très bien renforcée et l'équipe est plus mature, plus sereine, plus forte, plus homogène.

Et si l'écart s'était finalement rétréci entre les deux escouades ?

En même temps, 31 points séparaient les deux formations au soir de la dernière journée de Ligue 1. Un gouffre.

Ce match est un subtil moyen de savoir où en est vraiment l'AS Monaco. « Ce sera un gros match, un bon duel. On va essayer de gagner face au Champion. Le PSG n'est pas une équipe en rodage. Ils ont joué le Trophée des Champions, bien commencé le championnat… C'est une équipe déjà prête », concède Leonardo Jardim.

920 bornes plus au Nord, l'Espagnol Unai Emery s'est lui aussi livré sur ce déplacement souvent compliqué pour le club de la capitale (voir chiffre) : « Monaco est une bonne équipe, avec la motivation de la qualification en C1, souligne-t-il. Ils ont de bons joueurs, ils travaillent depuis trois ans avec le même entraîneur, ils sont forts à domicile. Dans l'équipe, on parle tous du match de dimanche. Avant la semaine de repos, c'est important non seulement de gagner mais de faire un bon match car on a besoin de s'améliorer. »

Alors même si ce choc arrive un peu tôt dans la saison, ne boudons pas notre plaisir. Les points pris ne sont plus à prendre, c'est mathématique.

Alors que toute la défense monégasque a été remaniée durant l'été (Glik, Mendy et Sidibé sont arrivés cet été et Jemerson ne jouait pas l'an dernier) c'est le secteur offensif qui pourrait faire défaut ce soir.

Pas par manque de talent, mais par une fréquentation de l'infirmerie au-dessus des normales de saison.

Falcao, Mbappé et Vagner Love sont encore sur la touche.

Thomas Lemar a rejoint les trois joyeux drilles à la suite d'un coup reçu sur la cheville gauche contre Villarreal.

Bien entendu, Monaco a de la ressource, surtout avec la forme actuelle de Bernardo Silva, capable de suppléer Lemar sur le côté gauche mais aussi en soutien de Valère Germain.

Qu'attendre d'un tel choc ?

Difficile à dire.

D'autant que la trêve internationale qui arrive dans la foulée ne donnera pas l'écho nécessaire à l'après-match. Bien entendu, ce Monaco-PSG n'aura aucune incidence sur la suite de la saison. Il est encore trop tôt.

Mais il permettra de placer le curseur sur le taux de réussite du début de saison de l'ASM. Avec une qualification en Ligue des Champions et le scalp du Paris-SG dans l'escarcelle dans la même semaine, on serait tenté de dire que le club de la Principauté a réussi le meilleur début de saison du football hexagonal. C'est un peu tiré par les cheveux, mais ce n'est pas loin d'être vrai. Parfait avant d'aborder la rentrée des classes. Avec le sourire. Forcément.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.