“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Face à Niort (1-1), l’AS Monaco gâche encore...

Mis à jour le 05/04/2013 à 22:37 Publié le 05/04/2013 à 21:49
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Face à Niort (1-1), l’AS Monaco gâche encore...

L’AS Monaco laisse de nouveau échapper des points à domicile, face à de vaillants mais limités Niortais (1-1). Le but d'Ocampos et la domination monégasque n'ont pas suffi.

L’AS Monaco laisse de nouveau échapper des points à domicile, face à de vaillants mais limités Niortais (1-1). Le but d'Ocampos et la domination monégasque n'ont pas suffi. 

 

L’AS Monaco fait du surplace. Quatrième nul consécutif pour les Monégasques, le second à domicile, ce vendredi soir face à Niort (1-1). Malgré une domination de tous les instants, l’ASMFC n’a jamais pu convertir ses nombreuses occasions de but. 

Au classement, les Monégasques conservent bien entendu leur leadership, et accroissent même l’avance sur leur dauphin nantais, battu à Angers. Mais le 4e, lui, s’est rapproché à six longueurs des Rouge et Blanc. A sept matches de la fin, rien n’est encore définitif.

Touré, Rivière, même combat...

En pleine crise de confiance après trois mois de silence, Touré a vendangé de nombreuses occasions avant le repos (16e, 17e, 26e, 34e). Rivière, qui l’a suppléé à la pause, a littéralement pris le relais en gâchant, lui aussi, de belles opportunités (47e, 55e, 71e). L’ex-Toulousain a même manqué un penalty (62e), joliment repoussé par le portier des Chamois.  

Quant aux Niortais, ils ont ouvert le score sur leur seule réelle occasion du match (36e). L’égalisation d’Ocampos (45e), servi par un centre tendu de Ferreira-Carrasco, a seulement gommé l’anomalie. 

Prochain rendez-vous pour les Monégasques: à Auxerre, samedi prochain. Il sera grand temps de rechausser les bottes de sept lieues qui, en début d’année, avaient permis à l’AS Monaco de prendre le large. 

 

Revivez la rencontre en cliquant sur la console ci-dessous:

 

LES CLÉS DU MATCH

AS Monaco
Sinon quelques menus détails encore à régler, on ne voit plus tellement ce qui pourrait empêcher l’ASM de rejoindre l’élite en fin de saison.
En l’emportant à Nantes la semaine dernière, Monaco aurait même posé une sérieuse option sur le titre de champion. Le match nul (1-1) n’est pas une mauvaise opération. A condition de ne pas céder de terrain contre Niort (15e). Or le Louis-II n’est pas le stade préféré (!) des Asémistes, plus à l’aise en déplacement. Des statistiques qui ne s’améliorent guère en 2013. Certes invaincu depuis quatre mois, le leader de L2 a concédé trois nuls (pour deux victoires) à Louis-II depuis la reprise.

La décla de l’entraîneur Claudio Ranieri: «Chaque match est difficile. Et ça se vérifiera encore contre Niort: j’ai vu leurs trois derniers matchs à l'extérieur et l’équipe est en très bonne condition.»

La compo possible: Subasic - Kagelmacher, Raggi, Medjani, Tzavellas - Dirar, Mendy, Obbadi, Ocampos - Germain (cap), Rivière.

Chamois Niortais
A huit journée de la fin, le promu niortais est lancé dans le sprint final pour le maintien. Une dernière ligne droite que les Deux-Sévriens ont parfaitement abordé la semaine dernière, en dominant le Gazélec Ajaccio.
Les hommes de Pascal Gastien, trois points au-dessus de la ligne de flottaison, s’attendent à un mois d’avril dantesque: après Monaco, les Chamois se frotteront à Angers et Nantes. Mais face aux cadors de la division, le promu a montré de la ressource. Lors de la phase aller, il a tenu en échec Monaco, Nantes, Angers, Guingamp, et battu Caen.

La décla du défenseur Tristan Lahaye au site officiel de son club: «Le match aller? On avait ouvert le score mais on s’était fait rejoindre en toute fin de partie. Les Monégasques avaient eu la maîtrise, mais nous étions déçus d’être rattrapés dans les arrêts de jeu.» 

La compo possible: Delecroix - Lahaye, Bong, Pallois, Bernard - Ricaud, Durand (cap) - Houla,  Roye, Diaw - Lafourcade.

L’infographie
 

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.