Rubriques




Se connecter à

F1: World Series by Renault ce week-end au circuit Paul-Ricard

Parmi les jeunes loups de la Formule Renault 3.5 en piste ce week-end au Castellet figurent trois « pointures » ayant déjà un pied à l’étage supérieur.

Gil Léon Publié le 27/09/2013 à 07:04, mis à jour le 27/09/2013 à 12:32
Ils foncent vers la F1 - 22748574.jpg

Sebastian Vettel, Robert Kubica, Daniel Ricciardo, Jean-Eric Vergne et Jules Bianchi l'ont fait, hier et avant-hier. Pourquoi pas eux, demain ou après-demain ? Ils s'appellent Kevin Magnussen, Antonio Felix da Costa et Sergey Sirotkin. À l'instar de leurs illustres aînés, ces trois pensionnaires de « l'autre antichambre de la F1 » ont la ferme intention d'emprunter la passerelle tendue entre Formule Renault 3.5 et Grands Prix. Ce week-end, leur fulgurante ascension passe par le circuit Paul-Ricard où chacun voudra marquer de son empreinte le money-time. Avec l'espoir chevillé au corps de gravir bientôt la dernière marche...

Kevin Magnussen 20 ans, 1er, 199 pts

Pour l'instant, son tableau de chasse ne compte qu'un seul titre. Sacré d'emblée champion national de Formule Ford, chez lui, au Danemark, à l'issue de sa première saison en sport auto (2008), Kevin Magnussen a ensuite raté le coche de peu à trois reprises, en Formule Renault 2.0, puis en F3. Jamais trois sans quatre ? Pas sûr, car cette année, le fils de l'ancien pilote McLaren et Stewart Jan Magnussen (25 GP disputés entre 1995 et 1998), enchaîne les résultats positifs. De quoi pointer en tête à deux étapes du but. Lui qui va souffler sa 21e bougie le 5 octobre prochain sait donc ce qu'il lui reste à faire ici et à Barcelone pour décrocher le cadeau de ses rêves. Et ensuite ? Membre du McLaren Young Driver Program, le coéquipier de Norman Nato au sein de l'écurie DAMS a déjà pris ses repères au volant d'une F1 « made in Woking » lors des essais jeunes pilotes d'Abu Dhabi (2012) et de Silverstone (juillet 2013). Martin Whitmarsh, le boss, croit en son potentiel et lui cherche une place au soleil. Force India et Marussia sont ciblés.

 

Antonio Felix da Costa (22 ans, 3e, 120 pts)

L'an dernier, au Castellet, alors que tous les projecteurs étaient braqués sur le duel au sommet entre Jules Bianchi et le futur champion Robin Frijns, il avait fait retentir l'hymne portugais en remportant la course 1 avec brio. Comme le Varois en 2012, comme Daniel Ricciardo et Jean-Eric Vergne auparavant, Antonio Felix da Costa, sauf improbable renversement de vapeur, n'intégrera pas le cercle restreint des têtes couronnées en Formule Renault 3.5. Remonté au 3e rang du championnat (à 79 points du leader) après sa victoire à Budapest, le natif de Lisbonne (22 ans) pointe aujourd'hui en tête de la course à la succession de Ricciardo chez Toro Rosso. Membre du Red Bull Junior Team au sein duquel il possède une longueur d'avance sur les plus jeunes Carlos Sainz Junior et Daniil Kvyat, Da Costa a la chance de figurer au bon endroit... au bon moment. Convié à prendre le volant de la RB9 de Vettel et Webber le 17 juillet, à Silverstone, celui-ci s'est parfaitement acquitté de sa tâche puisqu'il a signé le 3e temps de la séance initiale des essais jeunes pilotes. Maintenant, à lui de savoir finir en boulet de canon cette saison en demi-teinte, histoire de convaincre définitivement les décideurs du « taureau rouge ».

Sergey Sirotkin (18 ans, 8e, 61 pts)

Ses premiers pas en F1, il les a fait il y a trois semaines, à Monza, dans le paddock du Grand Prix d'Italie, avec l'uniforme officiel de l'équipe Sauber sur les épaules. Contrairement à Magnussen et Da Costa, Sergey Sirotkin, lui, est certain de figurer à l'affiche de la discipline reine l'an prochain. S'il ne possède pas encore sa super-licence, le compatriote de l'ex-pilote Lotus et Caterham Vitaly Petrov reprendra bel et bien le rôle de porte-drapeau du pays hôte des JO d'hiver 2014. Et ce sera au sein de l'écurie suisse qui vient d'éviter la banqueroute synonyme de sortie de piste grâce au plan de sauvetage financier conclu avec trois nouveaux partenaires russes roulant sur l'or. Formé à l'école de la Formule Abarth (champion des Euroseries en 2011), Sirotkin, fils de multimilliardaire, est monté deux fois sur le podium cette saison (2e à Motorland-Aragon, 3e à Budapest). Après avoir fêté son 18e anniversaire - le 27 août -, il se prépare d'ores et déjà à battre le record de précocité détenu par Jaime Alguersuari, l'Espagnol qui avait disputé son premier Grand Prix à 19 ans, 4 mois et trois jours...

 

Le dossier complet sur iPad ou sur le Journal en ligne

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.