“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Et si Ruffier et Nkoulou revenaient à l'AS Monaco?

Mis à jour le 12/04/2013 à 09:32 Publié le 11/04/2013 à 07:05
Nicolas Nkoulou
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Et si Ruffier et Nkoulou revenaient à l'AS Monaco?

Alors que les plans de recrutement s'échafaudent un peu partous dans les clubs, les premiers bruits de transferts bourgeonnent. A deux mois de la fin de l'exercice, c'est de saison.

Alors que les plans de recrutement s'échafaudent un peu partous dans les clubs, les premiers bruits de transferts bourgeonnent. A deux mois de la fin de l'exercice, c'est de saison.

A Monaco, les rumeurs n'ont pas attendu les premiers rayons de soleil pour sortir de terre. La surface financière de MSI (1) est un fertilisant suffisamment puissant.

L'AS Monaco aurait donc des vues sur tout le monde et des grands noms plein le viseur pour garnir ses feuilles de match la saison prochaine en Ligue 1, si tout va bien. Elle garde aussi un œil sur le marché français, notamment sur deux joueurs formés en Principauté, partis trop vite au lendemain de la descente en L2.

Depuis l'été 2011, l'un s'est imposé dans le Chaudron stéphanois, l'autre chez l'OM au sang chaud, chacun franchissant des paliers supplémentaires. Mais il existe bien une chance, certes difficilement quantifiable aujourd'hui, que les deux hommes rejouent sous le maillot monégasque la saison prochaine.

D'abord parce que Stéphane Ruffier, 26 ans, et Nicolas Nkoulou, 23 ans, figurent sur la liste des ''souhaits'' de l'ASM et que le club a les moyens financiers de se les offrir. Ensuite parce que ces deux anciens capitaines rouge et blanc - le premier sous l'ère Guy Lacombe, le second avec Laurent Banide - ne sont pas insensibles au projet monégasque.

A ses proches, Ruffier ne cache pas son « envie »de revenir. Nkoulou, qui a rencontré sa compagne en Principauté où il garde de solides attaches, exprime aussi en privé un a priori favorable sur l'idée d'un retour.

Les dossiers de recrutement en stand-by

Il faudra néanmoins une sacrée force de persuasion au club princier pour attirer deux joueurs largement courtisés et encore sous contrat (jusqu'en 2015) avec Marseille et Sainté, deux clubs toujours en lice pour une qualification en Ligue des Champions...

Ce ne sont pas les seuls obstacles qui se dressent sur la route de l'ASM. Le flou qui entoure la situation du club depuis la décision de la Ligue de déplacer son siège en France avant l'été 2014, a mis des points de suspension sur tous les dossiers de recrutement. Qui part, qui reste, qui vient? Mystère! « Le club est en stand-by en attendant que la situation se clarifie, on ne peut plus travailler sur la saison prochaine », avouait récemment Jean-Louis Campora à L'Equipe. Les cibles potentielles attendront-elles ?

Et puis, à sept journées de la fin de la saison, Monaco, en déplacement à Auxerre samedi après quatre nuls consécutifs, n'a pas encore validé son ticket pour l'élite. Un souci que Dmitry Rybolovlev, forcément impatient, aimerait voir réglé au plus vite. Histoire de s'épargner quelques sueurs froides aux premières chaleurs du printemps.

 

(1) Monaco Sport Investment, société liée à l'homme d'affaires russe Dmitry Rybolovlev, devenue actionnaire majoritaire du club en décembre 2011.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.