“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Entretenir l’art de la joie

Mis à jour le 28/09/2019 à 10:17 Publié le 28/09/2019 à 10:17
Benjamin Lecomte et Aleksandr Golovin heureux, une image que l’ASM aimerait revoir ce soir contre Brest.

Benjamin Lecomte et Aleksandr Golovin heureux, une image que l’ASM aimerait revoir ce soir contre Brest. J.-F. Ottonello

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Entretenir l’art de la joie

Cela faisait un moment que l’AS Monaco n’avait pas préparé un match après une victoire.

Cela faisait un moment que l’AS Monaco n’avait pas préparé un match après une victoire. Et mine de rien, c’est bon pour le moral. Leonardo Jardim, contesté depuis plusieurs mois, a aussi pris une petite revanche sur le destin, lui que l’on disait sur la sellette. Une victoire qui ne garantit pas forcément au technicien portugais un blanc-seing mais qui lui permet d’avoir du temps pour bosser. En cas de victoire contre Brest, ce soir, le Portugais pourrait même entretenir l’idée qu’il a (re) trouvé la formule avec sept points en trois matches. D’un point de vue comptable, ça se tient.

Un 3-5-2 qui convient

Même dans le jeu, la prestation collective du derby a eu le mérite de montrer que cette équipe pouvait proposer quelque chose de cohérent sur le terrain. Le nouveau schéma, en 3-5-2, semble mieux convenir aux joueurs, Fabregas et Golovin en tête.

Mais dans le football, deux éléments sont fondamentaux pour dessiner le renouveau d’une équipe : la confiance et la continuité. Monaco vient de gagner, il faut maintenant enchaîner et surfer sur cette confiance.

C’est un peu l’idée véhiculée par Islam Slimani face à la presse, jeudi. L’Algérien, véritable révélation monégasque, est l’avatar de ce football plaisir. « Quand tu joues bien et que tu es en confiance tu peux prendre plus facilement du plaisir. Je me sens bien, j’essaie toujours d’aider l’équipe. Au début de saison, on ne croyait pas beaucoup en moi. C’était même un avantage », poursuit l’ancien de Leicester City, accueilli au départ avec un certain scepticisme.

Aujourd’hui, plus personne ne regrette Falcao tant le duo Ben Yedder-Slimani a convaincu. «Avec Wissam on est complémentaire. On est deux profils différents, lui, il est explosif et va dans les espaces. On est tous les deux des joueurs d’expérience. » Une réussite qui doit beaucoup à Jardim. Le Portugais est trop malin pour ne pas savourer ce joli pied de nez, lui, le révélateur de talent.

L’ASM refait peur

Slimani encore : « Jardim connaît mes qualités, il sait comment m’utiliser, comment me mettre en confiance, et c’est très important pour un attaquant. Il me demande de jouer comme je sais le faire, de me donner à fond. Quand je suis arrivé au Sporting avec lui, je n’étais pas souvent titulaire, c’étaient mes débuts en Europe. Mais il sait que si je joue, ou même si je ne joue pas, je réponds toujours présent pour le groupe ». Le joueur parfait pour aller au charbon.

Comme si Monaco n’était plus vraiment la même équipe qu’en début de saison après une seule victoire. « Individuellement, il y a de la vitesse, de la force. Ce qu’on voit sur les deux derniers matchs, c’est que ce n’est plus le même Monaco qu’en début de saison, analyse Oliveir Dall’Oglio, le coach de Brest. À Reims (0-0), ils ont été solides. Chez eux contre Nice (3-1), ils ont été largement au-dessus. Ce n’est plus la même équipe. Ils semblent avoir trouvé un équilibre avec leur défense à trois. Il y a de multiples problèmes face à cette équipe-là. » Voilà, Monaco fait de nouveau peur. C’est sans doute la plus belle victoire de la semaine.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.