“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Entre reports et annulations, quatre rallyes azuréens plongés dans un épais brouillard

Mis à jour le 03/04/2020 à 08:28 Publié le 03/04/2020 à 07:45
Le 55e Rallye Antibes-Côte d'Azur trouvera-t-il une nouvelle date cet automne?

Le 55e Rallye Antibes-Côte d'Azur trouvera-t-il une nouvelle date cet automne? Photo archives Eric Ottino

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Entre reports et annulations, quatre rallyes azuréens plongés dans un épais brouillard

Que deviennent les épreuves routières du printemps stoppées net par l’épidémie de coronavirus? Antibes cherche un plan B, Grasse remplacera Fayence en septembre et Drap passe à la trappe.

Le top départ était fixé ce vendredi à 14h30, cours Honoré-Cresp. Faux départ pour le Rallye national du Pays de Grasse. "Inutile d’annoncer le report car ça tombait sous le sens depuis le début du confinement", confie Rémi Tosello, l’organisateur de l’épreuve marquant traditionnellement l’ouverture de la chasse au chrono sur les routes du haut pays.

Le calendrier 2020 de la Ligue Paca du sport automobile ne fait pas exception. Comme tous les autres, il se retrouve enveloppé d’un épais brouillard. "Tant que cette triste situation perdurera, on ne pourra pas éclaircir l’horizon", poursuit le président Tosello.

"Le second semestre ne sonne pas creux, loin s’en faut. Il y a donc peu de créneaux disponibles pour d’éventuels reports. Dès que possible, notre comité directeur se réunira et analysera les demandes. Chaque changement relève du casse-tête, car vous devez réussir à imbriquer toutes les pièces du puzzle : date, autorisations administratives, partenaires, commissaires concurrents... De toute évidence, les associations qui organisent deux épreuves devront en sacrifier une."

Le "Numéro 1" de la région montre l’exemple en joignant le geste à la parole. Ainsi, la 61e édition du "Fleurs et Parfum" qui devait rugir ce week-end déménage au mois de septembre, les vendredi 18 et samedi 19, en lieu et place du 34e Rallye du Pays de Fayence, l’autre course orchestrée par "son" ASA Grasse.

"J’ai appelé Jean- Luc Fabre (le maire de Fayence, ndlr) en début de semaine afin de lui faire part de ma décision de tirer un trait sur cette année. Un choix logique puisque nous sommes une association grassoise. On doit privilégier notre ville que nous soutient à fond."

Même cas de figure du côté de Nice où l’ASA BTP vient aussi de trancher. Remplaçant L’Escarène, le Rallye national de Drap (18-19 avril) voit son baptême différé d’un an. "On préfère l’annuler, c’est vraiment dommage parce que la commune de Drap nous accueille à bras ouverts", déplore Jean-Jacques Manuguerra. "Il nous reste le 8e Rallye régional de la Vésubie (4-5 septembre) pour sauver la saison... si elle peut encore l’être."

Antibes attendait Tänak

Et Antibes, alors ? Après l’annonce de son report mardi, la 3e manche du championnat de France asphalte initialement prévue les 15, 16 et 17 mai est en stand-by. "Nous avions déjà accompli 80 % du travail et engagé pas mal de dépenses, donc on ne pouvait pas prendre le risque d’annuler au dernier moment", explique Gilbert Giraud, le maître d’œuvre désormais en quête d’un plan B.

Le Rallye Antibes-Côte d’Azur 55e du nom devait accueillir le mois prochain une illustre tête d’affiche en la personne d’Ott Tänak. Comme Loeb l’an dernier à Sainte-Maxime, le tombeur estonien d’Ogier au palmarès du championnat du monde aurait fait la trace dans le baquet d’une Hyundai i20 WRC. Le secret était bien gardé sur les quais du port Vauban. Le voilà tombé à l’eau...

Aujourd’hui, les regards de l’équipe organisatrice scrutent les possibles week-ends de substitution.

"La solution doit se trouver après la saison estivale et avant les premiers risques de neige au Turini, donc entre début septembre et fin octobre", précise Gilbert Giraud actuellement en discussion pour conserver les structures d’accueil à Antibes, Cagnes-sur-Mer et Saint-Laurent-du-Var. Comme trois échéances sont déjà planifiées durant cette période, (Mont-Blanc, Cœur de France et Cévennes), en tenant compte de l’intervalle minimal de deux semaines entre chaque course et du calendrier Paca, la seule issue de secours envisageable pour l’heure se situe les 16, 17 et 18 octobre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.