“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Entre le président de l'ASM et le maire de La Turbie, un deal gagnant-gagnant

Mis à jour le 31/03/2021 à 15:40 Publié le 31/03/2021 à 15:40
Le président et le maire engagés dans un partenariat gagnant-gagnant.

Le président et le maire engagés dans un partenariat gagnant-gagnant. Cyril Dodergny

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Entre le président de l'ASM et le maire de La Turbie, un deal gagnant-gagnant

Les clés du futur centre de performance de La Turbie ont été remises aux dirigeants de l’AS Monaco vendredi. Bientôt, le club va changer de dimension. Des avantages sportifs mais aussi économiques.

La commune de La Turbie loue ses terrains à la Société immobilière domaniale de Monaco, qui sous-loue à l’AS Monaco.

Des parties liées par un bail emphytéotique de 85 ans, dont le loyer a été réévalué à 255.000 euros, contre 100.000 euros auparavant.

Une manne financière conséquente pour La Turbie et ses quelque 3 000 âmes, perçue à sa juste valeur par le maire Jean-Jacques Raffaele qui évoque un "accord gagnant-gagnant".

"À La Turbie, les baux rapportent autant que les impôts, ces tractations bénéficient à tous les Turbiasques", précise l’édile.

D’autant que ce loyer est blindé. "Nous ne considérons pas Monaco comme des banquiers mais des terrains pris par l’État monégasque, c’est l’assurance de ne pas avoir de dettes", admet le maire, qui se félicite de travailler "de concert" avec des partenaires de longue date.

Quant au chantier, il a offert un peu de répit à quelques commerçants en étant maintenu durant la crise.

"Nos commerçants sont en souffrance et ma priorité reste la relance de l’activité commerciale. Grâce aux ouvriers de ce chantier et celui de la caserne de pompiers, quelques commerçants ont tout de même pu sauver les meubles. Maintenir une activité qui, à défaut de gagner de l’argent, leur a permis de payer leurs frais."

À terme, Jean-Jacques Raffaele espère aussi que des emplois seront à pourvoir sur site.

"Une vingtaine d’emplois pourrait être créée. A compétences égales, on espère que des Turbiasques en profiteront." L’équipe municipale réfléchit aussi à la création d’activités commerciales en marge de ce centre qui bénéficiera à l’image de La Turbie dans le monde entier.

Un maire qui souhaite aussi que les jeunes puissent avoir un accès plus régulier aux joueurs professionnels. "Le centre de performance a été conçu pour permettre à l’équipe première de travailler dans les meilleures conditions, mais il a aussi été pensé pour pouvoir accueillir le public et nos supporters, notamment pour les matchs de Nationale 2 ou de Youth League, après la livraison de l’ensemble à l’été 2022", répond à ce stade Oleg Petrov.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.