“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Emmanuel Rivière: "Ma place à l'AS Monaco n'est pas offerte"

Mis à jour le 07/09/2013 à 10:18 Publié le 07/09/2013 à 09:12
Rivière : « Ma place n'est pas offerte » - 22510067.jpg
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Emmanuel Rivière: "Ma place à l'AS Monaco n'est pas offerte"

Leader avec l'AS Monaco et meilleur buteur de Ligue 1, Emmanuel Rivière vit un début de saison épanouissant.

Leader avec l'AS Monaco et meilleur buteur de Ligue 1, Emmanuel Rivière vit un début de saison épanouissant.

L'attaquant arrivé l'hiver dernier de Toulouse explose littéralement en ce début de saison. Le buteur star de ce début d'exercice, dans l'Hexagone, c'est lui! Et c'est un peu nouveau… "Je ne sais pas si on peut parler de déclic", livre-t-il dans une longue interview parue ce samedi dans nos colonnes.

"Cela fait deux ans que je n'avais pas fait de préparation complète. Les docteurs et les kinés du club ont réussi à guérir cette cheville qui m'a handicapé pendant deux ans. Maintenant, je suis à 100% de mes capacités physiques."

Et l'attaquant sait en avoir besoin: "L'effectif est très riche. Je sais que ma place n'est pas offerte. Je sais aussi que mon jeu est encore perfectible."

"Avec Ranieri, pas de tennis-ballon"

Bombardé deuxième attaquant cet été malgré la concurrence de Touré (parti depuis) et Germain, le Martiniquais est donc chargé d'épauler Falcao. Un partenaire qui l'impressionne particulièrement: "Dès qu'il a un ballon dans la surface, ça va au fond. (…) Il m'impressionne aussi par sa grinta, son envie. Il se bat sur tous les ballons. Vu ce qu'il représente, je m'attendais à rencontrer peut-être un joueur un peu suffisant. C'est tout le contraire. Même à l'entraînement, il se donne toujours à fond. C'est impressionnant. Il est le meilleur exemple possible pour moi."

Et avec Claudio Ranieri, "Manu" a trouvé le coach qu'il lui fallait: "On sent la différence avec les techniciens français. C'est plus un entraînement à l'Italienne, tactique, physique. Le tennis-ballon? Non, jamais, même deux jours avant les matches. On travaille toujours !"

 


L'entretien complet sur iPad ou sur le Journal en ligne


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.