Elle a lieu lundi, tout savoir sur la 32e édition du Sportel à Monaco

Véritable lieu de rencontre entre les différents acteurs du monde du sport, le Sportel fête ce lundi sa 32e édition, marquée par le retour des diffuseurs internationaux.

Article réservé aux abonnés
Yannis Dakik Publié le 23/10/2022 à 11:49, mis à jour le 23/10/2022 à 12:17
Laurent Puons, vice-président du Sportel, lors de la cérémonie des Sportel Awards en 2021. Photo Jean-François Ottonello

C’est en quelque sorte la plaque tournante des diffuseurs du monde du sport. Un rendez-vous incontournable à échelle mondiale mais aussi pour la Principauté. Cette année encore, le Sportel va réunir plus de 100 exposants et 1.000 participants. Entretien avec Laurent Puons, directeur général de Monaco Mediax et vice-président du Sportel.

Quel est l’intérêt d’un rendez-vous comme le Sportel?

Sportel marché est la manifestation leader dans le monde des ventes de droits sportifs. Tous les contenus sportifs qu’on consomme sur nos différents écrans ont d’abord été produits par quelqu’un puis vendus par quelqu’un d’autre et enfin achetés par une autre personne. Ici au Sportel, on rassemble toute cette communauté.

Au cours de ces quelques jours, qu’est-ce qui se négocie et comment?

 

Pour donner un exemple concret, je suis un organisateur de combats de boxe. J’ai un producteur qui va diffuser la soirée sur une chaîne traditionnelle. Ensuite je vais chercher à les revendre à d’autres télévisions dans d’autres pays. Pour cela, je vais au Sportel parce qu’on y trouve de potentiels acheteurs. L’évènement peut très bien être produit en Angleterre, aux États-Unis mais être diffusé en France. Toutes les compétitions sportives sont négociées et vendues pendant le Sportel.

L’édition 2021 était tournée sur l’Europe après l’absence en 2020. Est-ce qu’on peut parler d’un vrai retour à la normale en 2022?

Comme tous les autres évènements, on avait dû annuler en 2020. En 2021, je n’ai pas voulu mettre le doigt dans l’engrenage et m’orienter vers un évènement hybride ou digital. On a préféré le faire en présentiel mais on a réussi à faire une manifestation européenne. Il manquait les Américains, les gros Européens à cause des quarantaines etc. Là, c’est quasiment un retour à la normale. On est à une cinquantaine d’inscrits de moins que 2019.

Est-ce qu’il y aura des nouveautés pour cette édition 2022?

Cette année on a quarante nouvelles sociétés. On a nos traditionnels clients qui viennent depuis 20 ans mais comme je dis toujours à mes équipes: il nous faut de nouveaux contacts. Ils vont pouvoir offrir de nouvelles opportunités de business à notre communauté. C’est comme cela qu’on arrivera à développer le Sportel.

 

Une édition à Bali en 2023

Comme au mois de mars, le Sportel va s’exporter au printemps. Outre le passage à Miami, qui est reconduit en mai 2023, le rendez-vous monégasque va poser ses valises en Asie.

"Il y a quelques années à Monaco Mediax, j’ai voulu créer une branche ‘‘event’’ avec de la prestation de service, retrace Laurent Puons. On a eu de petits contrats avec des organisateurs mais le Covid nous a stoppés. Depuis la reprise, on a été contactés par Transvision, une société indonésienne, qui veut organiser un Sportel à Bali." L’évènement aura lieu les 21, 22 et 23 février.

L’an passé, c’est notamment la judokate Clarisse Agbegnenou–médaillée olympique et porte-drapeau des Jeux de Tokyo–qui s’est prêtée au jeu des dédicaces avec le public. Photo d’archives Sportel Awards.

3 raisons d'aller aux Sportel Awards

Désormais dissociés du "marché", les Sportel Awards auront lieu ce samedi jusqu’à lundi soir. Un rendez-vous qui récompense les plus belles vidéos sportives ainsi que les plus beaux ouvrages. Tout cela dans le but de mettre en lumière les sports les moins médiatisés. Accessible au public, on vous donne 3 raisons de faire un tour au Grimaldi forum ce week-end.

1. Pour rencontrer des sportifs de haut niveau

C’est l’une des principales attractions des Sportel Awards: la rencontre avec le grand public. Une fois de plus cette année, la liste des invités est longue. Parmi eux, Georges Saint-Pierre (samedi à 18h30), champion de MMA. Seront aussi présents les danseurs sur glace Guillaume Cizeron et Gabriella Papadakis (dimanche à 16h).

2. Pour assister aux projections de documentaires

Deux documentaires seront projetés à la salle Camille Blanc. Un épisode de la série 72 - A gathering of champions (samedi à 19h30), une plongée dans les Jeux Olympiques de 1972 à Munich. Un docu d’une heure sera également projeté (dimanche à 19h). Il raconte le quotidien de Killian Bron vététiste professionnel, Kevin Rolland champion de ski freestyle et Tess Ledeux vice-championne olympique de ski freestyle.

3. Pour assister à la cérémonie de remise des trophées

La cérémonie de remise des trophées aura lieu ce lundi à 19h. Le jury présidé par Georges Saint-Pierre récompensera les meilleures réalisations audiovisuelles ainsi qu’un ouvrage. Le rendez-vous est ouvert au public; il suffit de télécharger un billet sur le site du Sportel.

Cette année, Georges Saint-Pierre–champion de MMA–sera président du jury et sera à une séance de dédicaces ce samedi à 18h30. Photo DR.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.