“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Descente en Ligue 2: le scénario qui fait peur à l'OGC Nice

Mis à jour le 01/05/2014 à 15:52 Publié le 01/05/2014 à 15:35
Il y a très peu de chances que ça arrive, mais les Niçois pourraient avoir envie de tout casser s'ils connaissaient un concours de circonstances très défavorable.

Descente en Ligue 2: le scénario qui fait peur à l'OGC Nice

Les probabilités pour que l'OGC Nice descende en Ligue 2 sont infimes. Mais elles existent! Focus sur le parcours cauchemardesque à éviter à tout prix lors des trois dernières journées.

Les probabilités pour que l'OGC Nice descende en Ligue 2 sont infimes. Mais elles existent! Focus sur le parcours cauchemardesque à éviter à tout prix lors des trois dernières journées.

Jamais les supporters niçois n'avaient autant souhaité voir Paris champion dès dimanche dernier. Pourtant, les hommes de Blanc ont été incapables de battre Sochaux dans le Doubs (1-1). Conséquences, le PSG n'est toujours pas sacré, mais surtout l'OGCN n'est pas encore mathématiquement sauvé.

Avec huit points d'avance sur les Lionceaux (18es, 34 pts) à trois journées de la fin et une différence de buts largement favorable (-9 contre -24), l'affaire est néanmoins quasiment dans la poche des Aiglons (14es, 42 pts), nous direz-vous.

Oui, quasiment.

Encore un point

Dans le pire des cas, un point suffit à Nice pour se maintenir.

D'autant plus que Rennes (15e, 40 pts, 0), Guingamp (16e, 38 pts, -9) et Evian (17e, 38 pts, -16) sont intercalés entre le Gym et le premier relégable sochalien et que ce dernier reçoit Evian lors de l'ultime journée.

Mais il est un scénario cauchemardesque qui hante les nuits des supporters niçois les plus anxieux, les plus alarmistes. Un scénario qui propose un concours de circonstances très particulier mais loin d'être insensé.

Si Nice perd ses trois dernières rencontres (à Sochaux, à Evian et face à Lyon), il n'a, à ce jour, pas son destin en main. Mais pour descendre à l'étage inférieur, il faudrait non seulement que Sochaux gagne ses trois matchs (contre Nice, à Rennes, face à Evian) mais aussi que Rennes prenne au moins 2 points dans le même temps à Paris (36e j.) et Reims (38e j.) dans l'hypothèse où les Bretons s'inclinent contre Sochaux à domicile (37e j.). Ce n'est pas terminé. Il faudrait aussi que Guingamp, qui se déplace à Monaco (36e j.) et Marseille (38e j.) et accueille Toulouse (37e j.) prenne au moins 4 points sur ces trois matchs. Et qu'Evian gagne à Reims (36e j.) avant de battre Nice (37e j.) ce qui lui permettrait de pouvoir perdre contre Sochaux lors du dernier acte.

Vous avez suivi ? Non ? Pour faire plus simple, on vous propose un exemple (voir encadré « le pire des parcours », ci-contre).

Sauvé dès dimanche quoi qu'il arrive si Evian perd à Reims

En revanche, si Evian perd à Reims dimanche, le Gym sera sauvé même en cas de revers dans le Doubs.

En effet, en triomphant de l'OGCN lors de la journée suivante, les Haut-Savoyards compteraient encore un point de retard sur les Niçois (41 contre 42) avant la dernière journée programmée face aux Sochaliens. Et comme ces derniers doivent gagner tous leurs matchs pour passer devant Nice (mais pas obligatoirement pour se sauver), peu importe le résultat de cette confrontation, au moins une des deux équipes restera derrière le Gym à l'issue de la saison.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.