“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Des supporters stéphanois accusent de vol la police monégasque

Mis à jour le 09/10/2013 à 08:16 Publié le 08/10/2013 à 12:26
Les supporters stéphanois accusent la police monégasque d'avoir pillé leurs bus, samedi en Principauté.

Les supporters stéphanois accusent la police monégasque d'avoir pillé leurs bus, samedi en Principauté. Eric Dulière

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Des supporters stéphanois accusent de vol la police monégasque

Depuis samedi soir, sur les réseaux sociaux des supporters stéphanois se plaignent de l'attitude de la police monégasque.

Depuis samedi soir, sur les réseaux sociaux des supporters stéphanois se plaignent de l'attitude de la police monégasque.

Selon eux, lors de la fouille légale des bus, certains d'entre eux auraient vu leurs affaires personnelles disparaitre.

Ils reprochent à la police monégasque d'avoir pillé leurs cars pendant le match.

Des accusations qui ont été relayées par Pierre Ménès sur le plateau de Canal Football Club samedi soir.

La Principauté de Monaco dément avec force. "Les accusations de vols sont très graves. La fouille a été faite par des policiers assermentés en présence des chauffeurs. Le procureur général était sur place. Les conditions de la fouille étaient très encadrées. Elle était motivée par la crainte de l’AS Monaco qu’il y ait des armes par destination, bouteilles, matraques, dans les cars, les cars servant alors de base arrière. Et qu’elles soient utilisées éventuellement à la fin du match. On a découvert beaucoup d’alcool."

 


Le reportage complet sur iPad ou sur le Journal en ligne


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.