“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Déception car on méritait mieux

Mis à jour le 13/11/2017 à 05:35 Publié le 13/11/2017 à 05:35
La doublette Dumas-Dupil a veillé au grain.

La doublette Dumas-Dupil a veillé au grain. Laura Arcoleo

Déception car on méritait mieux

En déplacement à Marseille samedi soir, l'AS Monaco Handball souhaitait enchaîner un second succès après celui engrangé face à Vitrolles la semaine dernière.

En déplacement à Marseille samedi soir, l'AS Monaco Handball souhaitait enchaîner un second succès après celui engrangé face à Vitrolles la semaine dernière. Avec un groupe diminué par les blessures et les absences professionnelles, Xavier Mangematin et ses joueurs ont perdu sur le fil (23-22).

Les Asémistes rentrent bien dans la partie, Alain Dupil et Raphaël Guillaume en tête avec trois réalisations chacun au cours de la première période. Les Monégasques restent au contact de leurs homologues marseillais (9-9, 24'). Bien aidés par leur portier Ghislain Sene, auteur de 7 arrêts en 30 minutes, ces derniers accélèrent le rythme et prennent l'avantage à la pause (13-10, 30').

Monaco peine à gérer le retour des vestiaires (16-12, 39'10) et il faut trois arrêts consécutifs d'Arnaud Arches pour voir le club du Rocher revenir au score (17-17, 46'21). Au coude à coude, les Marseillais profitent d'un temps mort à 20 secondes du terme et crucifient l'AS Monaco Handball (23-22, 59'50). Les hommes de Xavier Mangematin restent 8es. Retour sur le match avec l'entraîneur asémiste.

Un scénario indécis

« En première période, on loupe quelques tirs à 6 mètres, des situations ouvertes ou des contre-attaques, ce qui ne nous permet pas de faire le trou. On commence à avoir du déchet à cause du manque de rotation et Marseille revient. On met en place quelques consignes tactiques à la pause et après quelques ajustements, on inscrit des buts sur jeu rapide malgré la fatigue. Puis on prend ce but à la toute fin… Il y a de la déception car on méritait mieux vu les circonstances. Je suis frustré pour mes joueurs qui n'ont pas été récompensés. Maintenant, on n'a plus le droit de se cacher derrière quoique ce soit quand on est capable d'une prestation collective comme celle-là. »

Absences problématiques

« Il nous manquait quatre joueurs et non des moindres : Etienne Claire (genou), Housni Mohamed (épaule) et Rudy Nivore sont blessés, Martin Cottarre pour raison professionnelle. Absences qui s'ajoutent à celles d'autres joueurs depuis le début de saison. Ça fait pas mal d'éléments sur le carreau mais ça ne doit pas être une excuse. On est partis à 11 avec quatre joueurs qui n'ont pas l'habitude de jouer avec nous. Je leur avais dit que l'exploit était possible si on y mettait les ingrédients comme l'envie de se déplacer, de faire quelque chose et se persuader que tout était possible. C'est ce qui s'est passé malgré la défaite. On a fait un très bon match. »

État d'esprit à conserver

« C'est une défaite face à une équipe à notre portée donc il ne faut pas se satisfaire de ça, au contraire. Mais j'ai trouvé que l'état d'esprit était encore mieux que contre Vitrolles. C'est vraiment une grosse satisfaction. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct