Débutants ou confirmés, tous les passionnés de running ont retrouvé la Monaco Run

Après l’édition 2021, réservée à une poignée d’athlètes élites, la Monaco Run a retrouvé son format habituel et rassemblé plus de 410 coureurs ce dimanche matin, dont 212 pour la course phare de 5km sur route.

Article réservé aux abonnés
Thibaut Parat Publié le 13/02/2022 à 17:57, mis à jour le 13/02/2022 à 18:02
A 10h30 pétantes ce dimanche, les coureurs se sont élancés depuis l’esplanade du Port Hercule. Direction le Larvotto avant de faire demi-tour au giratoire du Monte-Carlo Bay et revenir sur leurs pas. Photo Sébastien Botella

Quelques minutes avant le top départ, les techniques de préparation diffèrent selon les coureurs. Certains athlètes multiplient les allers-retours, voire les talons-fesses. D’autres s’étirent soigneusement ou, dans leur bulle, écoutent du son pour accroître leur motivation en ce dimanche.

À l’appel du speaker, tout ce beau monde s’agglutine sur la ligne de départ de cette Monaco Run, douzième du nom. Après l’édition de l’an passé, réservée aux seuls professionnels, 212 passionnés de running ont retiré leurs dossards. Confirmés comme débutants. Pour la gagne ou juste pour se challenger.

" J'ai mis toutes
mes tripes "


10 h 30 pétantes. Les coureurs s’élancent pour avaler cinq kilomètres d’asphalte (*). Un tracé plat, hormis une légère montée avant de s’engouffrer dans le tunnel Louis-II, propice aux records.

 

En 2020, le stratosphérique Joshua Cheptegei avait d’ailleurs explosé le chronomètre en bouclant la course en 12 minutes et 51 secondes.
Un record du monde du 5 km route à la clef, récemment battu à Barcelone (12’49’’).

Ce dimanche, le gagnant n’avait pas la carrure de l’Ougandais, certes, mais le Danois Axel Christensen, 17 ans, s’est tout de même adjugé une belle victoire à l’arraché en 13’42’’, une seconde avant Raphaël Montoya et quatre secondes avant Vidar Johansson.

" Le dernier kilomètre, j’ai mis toutes mes tripes pour foncer ", réagit celui qui a décroché le record de son pays.

Le Danois Axel Christensen, vainqueur des 5km Herculis en 13 minutes et 42 secondes. Photo Sébastien Botella.

Chez les femmes, Margaux Sieracki a franchi la ligne d’arrivée en 15’32’’, à une petite seconde du record de France de Liv Westphal, établi sur ce même parcours en 2020. " C’est rageant de rater ce record pour si peu, souffle la pensionnaire du pôle de Fontainebleau, d’ordinaire habituée aux 1500m piste et 10 km route. Je reviendrai à Monaco pour le battre. C’est un très beau parcours. On peut bien relancer sur la fin, malgré la fatigue. "


(*) À 8 h 30, le City Trail, course d’environ 9km, a rassemblé 204 participants.

 

 

Chez les femmes, Margaux Sieracki a franchi la ligne d’arrivée en 15’32’’, à une petite seconde du record de France de Liv Westphal, établi sur ce même parcours en 2020. Photo Sébastien Botella.

Les résultats

→ Chez les hommes
- Axel Christensen (DAN) : 13’42.
- Raphaël Montoya (FR) : 13’43.
- Vidar Johansson (SUE) : 13’46.

→ Chez les femmes
- Margaux Sieracki (FR) : 15’32.
- Valentina Gemetto (IT) : 16’51.
- Alexandra Droulin (FR) : 18’39.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.