“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Comment le rugby s'est "adapté" pour faire avec la Covid-19 à Menton

Mis à jour le 16/01/2021 à 17:03 Publié le 16/01/2021 à 16:59
Jean-Baptiste Martini, président du RC Webb Ellis Menton.

Jean-Baptiste Martini, président du RC Webb Ellis Menton. Photo L. B.

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Comment le rugby s'est "adapté" pour faire avec la Covid-19 à Menton

Sport de plein air, le rugby peut se pratiquer actuellement avec des aménagements spécifiques qui dénaturent toutefois la pratique. Le RC Webb Ellis Menton tente de s’adapter.

En poursuivant notre tour d’horizon des associations sportives, le constat est systématiquement le même.

La pandémie a quasiment cloué les sportifs et les compétitions tandis que les dirigeants doivent s’adapter au mieux à chaque instant et faire en sorte que les licenciés soient le moins lésés.

Un chemin de croix ! Au RC Webb Ellis Menton, le président Jean-Baptiste Martini, se veut optimiste. "Concernant nos finances, nous croisons les doigts mais elles tiennent la route, j’espère que nous réussirons à traverser cette période sans encombre. Tout comme le nombre de licenciés croissant, notamment à l’école de rugby avec une progression de 15 éléments (60 enfants, Ndlr). Nous comptons à ce jour 150 licenciés."

Adapter les horaires d’entraînement

Sport de plein air, le rugby peut se pratiquer actuellement avec des aménagements spécifiques qui dénaturent toutefois la pratique, les contacts n’étant plus permis.

"Le couvre-feu à 18 h nous a obligés à adapter les horaires d’entraînement. L’école de rugby s’entraîne le mercredi après-midi et le samedi matin, puis c’est au tour des adultes. On remercie d’ailleurs la mairie qui nous a autorisé ces changements. Sans cela, les adultes notamment ne pourraient pas du tout pratiquer. D’un point de vue sportif nous pouvons nous entraîner avec un rugby dit de stade 3, c’est-à-dire avec des restrictions. Nous pouvons faire du renforcement musculaire, du jeu avec de la distanciation, mais nous ne pouvons pas pratiquer un rugby normal".

Pleinement conscient des enjeux sanitaires qui se jouent actuellement, Jean-Baptiste Martini regarde le futur avec lucidité.

"En ce qui concerne l’avenir du club, j’espère que l’on pourra éviter un reconfinement total, comme on en entend parler actuellement, qui aurait des conséquences graves sur la pratique. Cela viendrait couper un bel élan. Si nous arrivons à maintenir le lien que nous avons actuellement avec les licenciés, je ne m’en fais pas car nous pourrons repartir facilement".

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.