“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Champion de France junior !

Mis à jour le 09/03/2019 à 10:04 Publié le 09/03/2019 à 10:04
Les judokas monégasques autour de Marcel Pietri.

Les judokas monégasques autour de Marcel Pietri. R.F.

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Champion de France junior !

Tizie Gnamien vient d’être sacré champion de France juniors. Une belle satisfaction popur son entraîneur, Marcel Pietri, et son club, l’ASM

Il y a quatre ans déjà, alors qu’il était âgé de 15 ans à peine, le jeune Tizie Gnamien avait décidé de rejoindre le club de l’AS Monaco dans le groupe « compétition ». Un club réputé au niveau régional et national. Ce choix de carrière fut le bon pour ce jeune judoka prometteur.

Repéré par Marcel Pietri, le directeur technique du judo monégasque, son potentiel a tout de suite attiré l’attention des dirigeants monégasques. Son manque d’expérience au niveau national n’a pas été un frein. Au contraire, Pietri a su voir en lui beaucoup de motivation, de détermination et la volonté de se surpasser. Ce sont ces valeurs qui font la beauté du judo.

Dix ans après Loïc Pietri

Dès sa seconde saison au sein du club de la Principauté, il termine second du championnat de France cadet. Un an plus tard, il décroche une très belle cinquième place aux championnats d’Europe cadets. Tizie était certain d’avoir « fait le bon choix en rejoignant l’ASM ».

Selon Marcel Pietri, « ses choix ont fait la différence. Pour pouvoir évoluer au haut niveau, c’est un facteur déterminant. » La preuve est là : dix ans après Loïc Pietri et comme lui (en moins de 81 kg), il est le premier champion de France chez les hommes issus du secteur des Alpes-Maritimes à décrocher un titre national, celui de champion de France junior. C’était le 3 mars, à Villebon-sur-Yvette, en région parisienne.

« Cela force le respect. Il a travaillé dur pour en arriver là », souligne Pietri.

Autre bonne nouvelle pour l’ASM : le retour de Rania Drid à la compétition. Le podium n’était pas forcément l’objectif prioritaire de la judokate. Après une saison blanche, diminuée pour des blessures diverses, elle a su décrocher une troisième place synonyme de renaissance. Elle aurait pu aller en finale mais, sur son chemin, se trouvait la future championne de France.

Soula, Gnamien et Gadeau sélectionnés

Marvin Gadeau, malgré deux combats de haut niveau, s’incline en quart de finale et décroche une neuvième place. Le judo monégasque pensait avoir connu son âge d’or avec les Gérace, Vatrican, Bessi, Siccardi et Pietri, l’histoire reste ouverte et le meilleur est peut-être à venir.

Après Florine Soula, membre de l’équipe de France cadettes, Tizie Gnamien et Rania Drid intègrent, à leur tour, l’équipe de France junior et peuvent prétendre, tous trois, à participer aux différents championnats d’Europe et du monde. Quant à Marvin Gadeau, en +100 kg, il représentera la Principauté dans les compétitions internationales.

Pour couronner ce titre de champion de France junior, Tizie est sélectionné pour participer à un stage au japon pendant un mois avec l’Equipe de France.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.