“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Bruna Pezelj sélectionnée en équipe de France

Mis à jour le 22/04/2017 à 05:09 Publié le 22/04/2017 à 05:09
Bruna Pezelj, formée à Monaco, est désormais membre de l'équipe de France de volley-ball.

Bruna Pezelj sélectionnée en équipe de France

Le club de l'AS Monaco Volley-ball est très fier de compter parmi ses joueuses formées en Principauté, une future joueuse de l'équipe de France féminine.

Le club de l'AS Monaco Volley-ball est très fier de compter parmi ses joueuses formées en Principauté, une future joueuse de l'équipe de France féminine. Il s'agit de Bruna Pezelj, fille de l'illustre coach de la Nationale 2 masculine, Dragan Pezelj.

« Le 14 avril 2017 restera gravé à jamais dans notre club. Cette date marque l'entrée d'une de nos joueuses dans la cour des grands. Nous pouvons être fiers de cette nouvelle. Bruna, joueuse formée au club, a atteint l'équipe suprême féminine de la FFVB », se réjouit Axel Le Meur, manager de l'ASM Volley-Ball.

Tout le club tient d'ailleurs à féliciter Bruna et l'encourage pour les échéances à venir : le tournoi de qualification au championnat du monde qui se tiendra du 29 mai au 5 juin à Viana Do Castelo - du 20 au 27 août en cas de non-qualification au premier tour ; la Ligue européenne, du 15 au 19 juin en Géorgie puis à Nantes du 22 au 26 Juin ; le World Grand Prix, du 5 au 10 juillet au Cameroun puis du 13 au 17 juillet à Trinidad et Tobago ; les Universiades organisées à Taiwan du 19 au 30 août.

La sportive monégasque, bien entraînée, est prête à faire sa place dans l'univers du volley national.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct