“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Bourreau de l'équipe de France lors de la triste coupe du monde 2002, le footballeur sénégalais Papa Bouba Diop est mort

Mis à jour le 29/11/2020 à 22:10 Publié le 29/11/2020 à 22:10
Papa Bouba Diop lors de la coupe du monde 2002

Papa Bouba Diop lors de la coupe du monde 2002 Photo AFP

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Bourreau de l'équipe de France lors de la triste coupe du monde 2002, le footballeur sénégalais Papa Bouba Diop est mort

L'ancien milieu de terrain international sénégalais Papa Bouba Diop est décédé à l'âge de 42 des suites d'une longue maladie, annonce dimanche la Fédération sénégalaise de football.

Diop avait marqué le but de la victoire contre l'équipe de France championne du monde en titre lors du match d'ouverture du Mondial-2002 à Séoul. La sélection sénégalaise, entraînée par le Français Bruno Metsu, décédé en 2013, avait atteint les quarts de finale où elle avait été battue par la Turquie (1-0 a.p.).

Au cours sa carrière, Diop, né à Dakar, a joué en Suisse (Vevey, Neuchâtel Xamax, Grasshopper Zürich), à Lens entre 2001 et 2004, en Angleterre (Fulham, Portsmouth, West Ham, Birmingham) et en Grèce à l'AEK Athènes.

Dans un tweet le président sénégalais Macky Sall a rendu hommage au joueur: "Le décès de Papa Bouba Diop est une grande perte pour le Sénégal. Je rends hommage à un bon footballeur, respecté de tous pour sa courtoisie et son talent, nous rappelant fièrement l'épopée des Lions en 2002. Je présente mes condoléances émues à sa famille et au monde du football".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.