“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Avec l'Argentin Sergio Romero, l'AS Monaco tient son grand gardien

Mis à jour le 18/08/2013 à 09:00 Publié le 18/08/2013 à 08:55
Changement de look - fini, les tresses - et de maillot : le portier de l'Albiceleste est prêt pour un nouveau départ.(Epa/MaxPPP)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Avec l'Argentin Sergio Romero, l'AS Monaco tient son grand gardien

Comme prévu, l'international argentin Sergio Romero - tout petit selon son surnom (1) mais qui mesure tout de même 1,92 m - a officiellement été prêté, avec option d'achat (entre 4 et 5 millions d'euros), à l'AS Monaco.

Un ''chiquito'' sur le Rocher ! Comme prévu, l'international argentin Sergio Romero - tout petit selon son surnom (1) mais qui mesure tout de même 1,92 m - a officiellement été prêté, avec option d'achat (entre 4 et 5 millions d'euros), à l'AS Monaco.

Claudio Ranieri souhaitait un deuxième gardien susceptible de concurrencer Danijel Subasic. Avec le titulaire de la sélection argentine, 26 ans et 39 sélections, le voilà servi. Ces dernières semaines, le Mister a néanmoins conforté plusieurs fois devant les micros ''Suba'' dans sa position de numéro 1. Avec l'idée d'installer une concurrence saine entre les deux hommes.

Reste à savoir comment le portier croate, titulaire incontesté depuis son arrivée au club en janvier 2012, vivra cette cohabitation. Son représentant, Marko Naletilic ne s'en fait pas.« Ce n'est pas une surprise, vu les ambitions du club et l'objectif de disputer une Coupe d'Europe l'an prochain, c'est tout à fait logique que Monaco dispose de deux ''gros'' gardiens, dit-il. On savait qu'un autre joueur arriverait pour établir une plus grande concurrence ou pallier une éventuelle blessure. Danijel devra se battre pour garder sa place, Romero, pour la lui prendre. Sans lui manquer de respect, Danijel ne craint pas cette situation. »

La venue à l'ASM de Sergio Romero, qui partage avec Ibrahimovic le même agent - Mino Raiola - s'inscrit dans une logique de progression. Après deux ans dans le club argentin du Racing, trois saisons à Alkmaar où il a été sacré champion des Pays-Bas (2009) et a disputé la Ligue des Champions, il fut transféré en 2011 à la Sampdoria contre 3,5ME.

S'il contribua à faire remonter le club gênois en Serie A, il se montra parfois en difficulté la saison dernière, commettant quelques bourdes au cours d'un hiver 2013 difficile, son club flirtant avec la zone rouge. Selon un suiveur du club italien, Romero, réservé face aux médias, ne semblait pas forcément épanoui en Ligurie.

À Monaco, il pourra compter sur son compatriote Ocampos ou les Colombiens James et Falcao pour se fondre rapidement dans le groupe. Critiqué à la fin de son passage à Gênes, l'homme ne demeure pas moins une valeur sûre avec l'Albiceleste, où on le dit proche de Lionel Messi. « Si l'Argentine a connu une petite crise de gardiens ces dernières années, Sergio Romero a apporté de la stabilité au poste,explique le journaliste sportif argentin Alejandro Valente. Il a ''traversé'' plusieurs sélectionneurs, Basile, Maradona, Sabella et n'a jamais été discuté. En venant à Monaco, il va clairement franchir un pallier et cela peut lui être profitable. Monaco a accueilli de grands joueur s argentins comme Delio Onnis ou Ramon Diaz et a toujours eu l'image d'un club prestigieux en Argentine. Ça va faire parler de lui.»

A un an de la Coupe du monde au Brésil, Romero peut gagner gros. A condition de s'imposer.

(1) surnommé ainsi pour la taille de ses frères, plus grands.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.