Au terme d'une saison semée d'embûches, la Monégasque Lisa Caussin Battaglia termine 3e au classement mondial de scooter des mers

En Thaïlande pour la dernière épreuve des World Series, Lisa Caussin Battaglia a décroché une 8e place lui permettant de finir l’année sur la troisième marche mondiale.

Adrien Santucci Publié le 05/01/2023 à 15:02, mis à jour le 05/01/2023 à 10:08
Au mental et à force de persévérance, la Monégasque accroche le podium du mondial. Photo DR

Il a fallu se battre, faire preuve de courage, et ne jamais renoncer. Telle est la représentation de l’année 2022 vécue par Lisa Caussin Battaglia.

La Monégasque en a vu de toutes les couleurs et a dû faire front. Problèmes mécaniques à répétition sur sa machine, grave blessure à la jambe lors de la seconde étape aux États-Unis, et pour finir positive au Covid avant de partir en Thaïlande. Un véritable chemin semé d’embûches, dont la principale reste cette blessure au mollet et à la cheville.

C’est ce qui a fait qu’elle n’est pas partie à 100% de ses moyens physiques, et surtout qu’il y avait une certaine appréhension: "J’ai un peu sous-estimé le problème que j’avais. Il y avait un point d’interrogation quant au fait de disputer ou non cette dernière épreuve. J’ai dû arrêter les médicaments anticoagulants deux semaines avant le départ." Pas évident pour préparer l’une des courses les plus importantes de sa carrière.

Une 10e place chez les hommes

Comme toujours, Lisa Caussin Battaglia s’est engagée chez les hommes également. Était-ce vraiment prudent pour le coup? La principale intéressée estime que c’était nécessaire pour se jauger: "Je ne savais pas comment ma jambe allait réagir en compétition. C’est toujours différent de l’entraînement et j’avais des doutes."

Son entraîneur Michel Torre lui a demandé de ne pas aller au contact, mais d’uniquement tester les conditions de course. Une façon de se rassurer psychologiquement après avoir effectué plusieurs réglages sur son scooter des mers.

À l’arrivée, la pensionnaire du Rocher a décroché une belle 10e place et pouvait se tourner vers son objectif majeur. Après une énième inquiétude pour trouver une pièce de dernière minute devenue obligatoire, Lisa Caussin Battaglia était pleinement focus. Mais avant même le départ, elle était fatiguée, tant psychologiquement que physiquement.

Persévérance et ténacité

Aller chercher le titre, objectif avoué après la première course en Pologne, paraissait compliqué, mais il y avait un podium à sauver.

Et comme toujours, au mental elle l’a fait. La Monégasque s’est accrochée et a terminé huitième. Suffisant pour conserver cette troisième place mondiale des World Series.

La satisfaction est de mise malgré quelques regrets: "Ce n’est pas le résultat final que je souhaitais initialement. J’avais le potentiel pour aller chercher plus haut. Mais j’ai réussi à garder cette troisième place, et après l’accident qui a débouché sur ma blessure ce n’était pas gagné. On s’était dit que c’était énorme déjà si j’arrivais à de nouveau concourir, donc il faut voir le positif."

Et puis, il y a la compétition, mais le plus important est peut-être ailleurs pour la pilote: "Cette saison je la place sous les signes de la persévérance et de la ténacité. C’est une autre vision du sport, et ça fait prendre conscience de beaucoup de choses."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.