Rubriques




Se connecter à

Au cœur des écuries du Jumping international de Monte-Carlo

Près de 400 personnes œuvrent nuit et jour dans le village qui a été crée de toutes pièces sur le port Hercule, pour le Jumping international de Monte-Carlo

A.-C. H. Publié le 25/06/2015 à 18:50, mis à jour le 26/06/2015 à 09:16
Dans les coulisses du Jumping international de Monte-Carlo
Ici, le maréchal-ferrant en train de remettre un fer. Disponible toute la compétition, il fait partie de ces métiers de l'ombre qui œuvrent pour le bien-être des chevaux. (Photo Cyril Dodergny)

Près de 400 personnes œuvrent nuit et jour dans le village qui a été crée de toutes pièces sur le port Hercule, pour le Jumping international de Monte-Carlo.

Dans les écuries, les stars sont les chevaux et tous font de leur mieux pour qu'ils soient dans leurs meilleures dispositions. Visite exceptionnelle de ces boxes à l’accès ultra-sécurisé.

 

244 boxes sur site, 219 chevaux, 110 cavaliers, autant de groom, quatre vétérinaires, un maréchal-ferrant...Dans les écuries qui ont pris place pour le Jumping international de Monte-Carlo, c’est tout un village qui vit et s’agite autour des stars de ce week-end de compétition prestigieuse : les chevaux.

En tout, c’est près de 400 personnes accréditées qui ont le droit de pénétrer dans cet espace ultra-réservé et sécurisé. « Ici, c’est le cheval qui compte et son bien-être est en effet au cœur de toutes les préoccupations. Et cela passe même avant le bien-être des hommes et des femmes » nous explique Patrick Borg, le responsable des écuries.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.