Rubriques




Se connecter à

Athlétisme: les Niçoises Margot Chevrier et Camille Seri vont participer au meeting Herculis de Monaco

Jimmy Gressier (3.000m), Benjamin Robert (1.000m), Sasha Zhoya (100m haies), Camille Seri (400m haies) et Margot Chevrier (perche) sont les premiers Français annoncés par les organisateurs du meeting Herculis. Ils seront tous au Louis-II le 10 août prochain.

C.R. Publié le 01/07/2022 à 15:54, mis à jour le 01/07/2022 à 16:01
La perchiste niçoise Margot Chevrier va participer au meeting monégasque. Photo EPA/Maxppp

Les organisateurs du meeting Herculis ont révélé, ce vendredi, les noms des cinq premiers Français qui fouleront la piste du Louis-II, le mercredi 10 août.

Le champion de France du 800m Benjamin Robert sera de ceux-là. Le Toulousain s’alignera sur un 1000m dessiné pour lui.

De son côté, Jimmy Gressier est attendu sur 3000m. À chaque fois qu’il est venu en Principauté, le Nordiste a performé. Il avait signé le record d’Europe sur 5km en février 2020, puis son record personnel sur 5000m six mois plus tard. Il viendra en Principauté pour travailler sa vitesse en vue de l’Euro de Munich (Allemagne, 15-21 août).

 

Le sprinteur Sasha Zhoya, la nouvelle pépite française du 110m haies sera aussi de la partie.

Les locaux n’ont pas été oubliés. La perchiste niçoise Margot Chevrier (4,70m cette saison), et sa coéquipière du Nice Côte d’Azur Athlétisme, Camille Seri (400m haies, record en 55’’79), seront sur la ligne de départ. Les deux Azuréennes n’avaient jamais disputé un meeting de la Diamond League. Chevrier a réussi les minima pour les Mondiaux d’Eugene (15-24 juillet) et l’Euro. Seri, elle, a signé le chrono demandé pour le championnat d’Europe.

Niché entre les Mondiaux d’Eugene et l’Euro, le meeting monégasque ne connaît pas encore ses têtes d’affiche internationales. Les négociations se poursuivent avec les athlètes.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.