“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Athlétisme - Jimmy Vicaut à Herculis: "Le travail commence à payer"

Mis à jour le 19/07/2013 à 14:30 Publié le 19/07/2013 à 14:00
Jimmy Vicaut : « Usain Bolt n'est pas invincible. »

Jimmy Vicaut : « Usain Bolt n'est pas invincible. » Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Athlétisme - Jimmy Vicaut à Herculis: "Le travail commence à payer"

La nouvelle étoile du sprint français s’alignera au départ du 100 m ce soir. à un mois des Mondiaux, le récent bourreau de Lemaitre vise une autre perfomance en moins de 10 secondes

La nouvelle étoile du sprint français s’alignera au départ du 100 m ce soir. à un mois des Mondiaux, le récent bourreau de Lemaitre vise une autre perfomance en moins de 10 secondes

Le sprint français a sa nouvelle tête d'affiche. Jimmy Vicaut est devenu champion de France du 100 m en 9''95 samedi dernier au stade Charléty à Paris. Il a battu Christophe Lemaitre, le chef européen sur cette distance, qui est arrivé second loin derrière en 10''19.

À seulement 21 ans, le Parisien est le troisième français (après Pognon et Lemaitre) a passé sous la barre des 10''. Mercredi encore, il s'entraînait à l'INSEP. Mais hier, il est arrivé à Monaco pour le meeting Herculis. Jimmy Vicaut va pouvoir prendre ses marques sur le stade Louis-II, avant la compétition ce soir, où il courra le 100 m.

Jimmy, c'est votre première ici ?

Oui, j'ai hâte de pouvoir le faire, je vais découvrir ce meeting. L'an dernier je devais participer mais j'étais blessé à cette période.

Votre objectif ?

Je vais essayer de refaire moins de 10''.

Nouveau champion de France, moins de 10'', que signifient ces résultats ?

Le travail commence à payer, enfin ! ( rires ) Ça fait trois ans que j'essaie de descendre sous cette barre, c'est un soulagement.

Et en plus vous avez battu Christophe Lemaitre... C'était un défi ?

Je me sentais capable de le concurrencer. Il fallait d'abord arriver à la dépasser, à devenir champion de France avant d'espérer faire des résultats en compétitions européennes ou mondiales.

La concurrence entre vous ?

C'est une rivalité saine. Quand on est en sélection, on rigole ensemble mais sans plus. On est confrère.

Vos objectifs pour les Mondiaux de Moscou (10-18 août ) ?

Je verrai tour par tour, je n'y suis pas encore. Je n'y pense pas trop pour le moment, il y a encore beaucoup de travail. Je vais me concentrer sur le meeting de Monaco et sur celui de Londres pour lequel je vais certainement courir le 200. À Moscou tout peut-être différent, il se pourrait que je fasse un faux départ.

Usain Bolt est intouchable ?

Non, il n'est pas invincible, ce n'est pas un dieu. Au championnat du monde il peut être battu. Il y aurait surtout pu avoir une rivalité, un vrai duel avec Tyson Gay mais il est dopé c'est dommage.

Votre réaction à l'annonce des contrôles positifs de vos adversaires, Tyson Gay ou Asafa Powell (détenteur du record du Herculis sur 100 m) ?

C'est regrettable pour notre sport, ça le salit. Des cadors sont directement visés, l'athlétisme n'a pas besoin de ça.

Quels sont vos points forts sur un sprint ?

Le départ mais aussi la fin de course où j'ai bien progressé. Je ne lâche pas facilement.

Votre état d'esprit avant une course ?

Quand je suis dans les starts, je me demande juste si je vais faire un mauvais ou un faux départ.

On parle de vous comme étant le nouveau maître du sprint français...

Ça fait plaisir. Mais je ne pense pas que je le suis. J'ai simplement été champion de France cette année, mais tout peut évoluer. Christophe (Lemaitre) peut très bien faire une grosse performance, ou je peux aussi me blesser.

Seulement 21 ans. Vous vous sentez comme un gamin dans la cour des grands ?

Non, j'ai prouvé des choses. L'athlétisme à haut niveau c'est très court, il faut être prêt le plus tôt possible. Je n'ai pas une confiance excessive, mais j'ai une confiance en ce que j'ai fait.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.