“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

ASM : une défaite au goût amer

Mis à jour le 30/11/2016 à 05:08 Publié le 30/11/2016 à 05:08
Stéphanie Dubois-Meziane est l'une des pièces  maîtresses de l'équipe d'Olivier Tuso.

ASM : une défaite au goût amer

« On dit qu'un match a été bien arbitré quand personne ne parle des arbitres et que, finalement, on ne les voit pas.

« On dit qu'un match a été bien arbitré quand personne ne parle des arbitres et que, finalement, on ne les voit pas. Pour une fois, ils vont être les stars du match. Cette défaite reste en travers de la gorge tant les conditions nous ont été défavorables. Avec les absences de Pauline, retenue professionnellement, et de Carine, blessée, nous savions déjà qu'à 7, le combat serait difficile. Mais nous partions galvanisés par nos précédents résultats et une semaine d'entraînement particulièrement réussie. » Voilà ce que retenait le président Arnaud Giusti, à l'issue de cette rencontre.

Dans cette rencontre, l'ASM prenait le meilleur départ pour mener 6 à 0, avant d'être rattrapée par Caluire. L'utilisation stratégique de la zone permettait de gérer au mieux les fautes. Mais les arbitres vont en décider autrement, tandis que la mi-temps était sifflée sur le score équilibré de 35 à 30.

Objectif play-offs

Dans la deuxième période, Flavie, touchée légèrement au genou, préférait ne prendre aucun risque et restait au repos.

« Stéphanie se faisait sanctionner pour des fautes imaginaires et écopait de sa 5e faute, renchérit l'entraîneur Olivier Tuso. Nous changeons de défense et reprenons le contrôle du match, après avoir été menés de 10 points. Nous revenons à -2 et sentons la rencontre basculer en notre faveur. Mais c'était sans compter sur l'omniprésence des deux arbitres du jour qui, à 2 minutes 30 de la fin de la rencontre, sortaient Aminata pour sa 5e faute. Nous terminons donc la partie à 4 et perdons le match 69 à 61. Il est difficile de gagner dans de telles conditions. Les filles n'ont rien lâché et se sont battues comme des lionnes. Cette défaite ne change rien aux objectifs finaux. Pour se qualifier en play-offs, il faudra battre Martigues et le MBA au retour. La route est encore longue. Samedi, nous partirons sur la route à nouveau mais au complet on l'espère, en attendant les résultats des examens de Flavie. » Dépité par ce résultat, le coach reste confiant pour l'avenir.


La suite du direct