“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

ASM : panier à trois points pour les abonnements

Mis à jour le 20/08/2016 à 05:02 Publié le 20/08/2016 à 05:02
Des abonnés, c'est la certitude d'avoir un « public fidèle », selon Paul Masseron, le vice-président du club.

Des abonnés, c'est la certitude d'avoir un « public fidèle », selon Paul Masseron, le vice-président du club. Michael Alesi

ASM : panier à trois points pour les abonnements

Ils étaient 150 l'an dernier. Ils sont déjà plus de 400. Après la belle saison du club de basket de la Principauté, de plus en plus de spectateurs ont d'ores et déjà opté pour la formule à l'année

Ils augmentent sans cesse. Le nombre d'abonnés de l'AS Monaco Basket grimpe en flèche, cette intersaison. Leur nombre a dépassé les 400, contre 150 l'an dernier.

Entre autres raisons avancées, une « belle saison » qui a servi de « déclencheur », dit Paul Masseron, le vice-président de l'ASM Basket. L'an dernier, la Roca Team a échoué aux portes des finales du championnat de France. Après avoir terminé en tête de la saison régulière.

L'assurance

Le côté spectaculaire du basket a aussi « probablement » joué, poursuit l'ancien conseiller de gouvernement pour l'Intérieur. Le taux de remplissage de la salle Gaston-Médecin, où l'ASM a plusieurs fois joué à guichets fermés, a sûrement été l'une des raisons qui ont conduit à s'abonner, histoire d'avoir la garantie de pouvoir assister aux matches.

C'est l'un des éléments qui a conduit Isabelle Contenseau à choisir la formule abonnement. Elle invoque le côté pratique. Et puis, avec le siège à l'année, « on est sûrs d'être à la place où on veut être, et d'être à côté des gens qui nous accompagnent ».

Isabelle Contenseau s'est abonnée pour « deux enfants et deux adultes ». Comme beaucoup d'autres. « Souvent, ce sont des familles » qui s'abonnent, constate encore Paul Masseron. Parfois, ils sont aussi abonnés chez les voisins du football. « Les deux ligues se sont entendues pour qu'il n'y ait pas de matches de football et de basket-ball à Monaco en même temps », explique-t-il.

Tarifs en augmentation

Pour s'assurer une place en tribunes à l'année, il faut compter « entre 100 et 200 euros en plein tarif », indique-t-on du côté du club. C'est plus que l'an dernier. « On est passé de 150 euros en plein tarif pour une place de bonne catégorie à 200 euros, explique-t-on encore. 150 euros, c'était vraiment dérisoire pour dix-sept matches, plus le premier match de Coupe de France. » Les abonnés devraient aussi avoir « un tarif préférentiel pour les matches de coupe d'Europe » que jouera Monaco cette saison.

Augmenter le nombre d'abonnés intéresse le club. « C'est la certitude d'avoir un public fidèle », reprend Paul Masseron. Les joueurs et entraîneurs, poursuit-il, sont « très attentifs » à ces spectateurs qui ont « porté l'équipe » à plusieurs reprises l'an dernier. Il y a un autre intérêt, lui aussi évident : la garantie de revenus de billetterie.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct