“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

AS Monaco : Star Academy

Mis à jour le 22/02/2018 à 05:08 Publié le 22/02/2018 à 05:08
Pietro Pellegri, Jordi Mboula, Adrien Bongiovanni, trois profils de joueurs étrangers arrivés jeunes sur le Rocher avec l'ambition d'y percer.

Pietro Pellegri, Jordi Mboula, Adrien Bongiovanni, trois profils de joueurs étrangers arrivés jeunes sur le Rocher avec l'ambition d'y percer. Jan-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

AS Monaco : Star Academy

Alors que les U19 de Frédéric Barilaro jouaient en Youth League, hier après-midi, Monaco confirme année après année son étiquette de club formateur et porté sur les jeunes

Elu deuxième meilleur centre de formation français l'été dernier, derrière Lyon et devant le PSG, Monaco continue d'entretenir sa réputation de club formateur. Puel, Bellone, Amoros dans les années 80, Thuram, Petit, Henry, Christanval et Trezeguet lors de la décennie suivante, Givet, Ruffier dans les 2000 et puis Germain, Kurzawa, Carrasco, Nkoulou ou Mbappé récemment. Quelles seront les pépites de demain ? Dans un football où tout va très (trop) vite, Monaco poursuit son travail d'orfèvre au sein de son Academy et l'avenir pourrait s'annoncer radieux.

Marché concurrentiel

Une formation qui repose sur deux axes. Tout d'abord, il y a les joueurs locaux, à savoir les jeunes français à fort potentiel, certains jouent déjà avec l'équipe fanion comme Almamy Touré et Kevin N'Doram. D'autres ont signé un contrat professionnel très tôt et aspirent à intégrer la rotation : Loïc Badiashile, Pierre-Daniel Nguinda, Julien Serrano, Ibrahim Diallo, Moussa Sylla ou encore le jeune frère Badiashile, Benoît, courtisé par tous les grands clubs d'Europe avant de signer son premier contrat professionnel avec l'ASM la semaine dernière.

Derrière eux, la relève : Boris Popovic (17 ans), arraché à Tours l'été dernier mais aussi Khephren Thuram Ulien (né en 2001, équipe de France U17), le milieu Han-Noah Massengo (2001, U17 également), mais également quatre garçons nés en 2002 et déjà appelés en équipe de France U16 : Chrislain Matsima, Florian Baranik, Enzo Millot ainsi que l'attaquant Jonathan Bakali Wawina, sans oublier Hannibal Mejbri, 14 ans, milieu du Paris FC très demandé et arraché à la concurrence. Il ne faut pas non plus oublier les « Belges », à savoir les jeunes monégasques partis prendre du temps de jeu à Brugges, au Cercle, le club filial de l'ASM : Nardi, Gaspar, Muyumba, Tormin, Cardona. C'est toute une logistique qui vise à faire grandir à la maison les plus jeunes et donner du temps de jeu plus tard, souvent ailleurs, afin de les faire progresser. Depuis la remontée en Ligue 1, Monaco a axé sa formation sur un second volet, les jeunes étrangers. Dans un marché ultra-concurrentiel, Monaco fraye avec le RB Salzbourg, Dortmund, Manchester City, Arsenal ou Manchester United pour arracher les prospects (1) les plus convoités d'Europe.

C'est ainsi que l'été dernier, Monaco a su convaincre Jordi Mboula, meilleur buteur de la dernière Youth League, de signer son premier contrat professionnel sur le Rocher et non à Barcelone. Avant l'Espagnol, les Belges Adrien Bongiovanni et Franco Antonucci avaient rallié, eux aussi, l'ASM sans avoir jamais évolué en équipe première. Récemment, deux jeunes prometteurs ont rejoint les rangs monégasques, il s'agit du milieu axial Giuseppe Iglio (2001) arrivé en provenance des jeunes de l'AC Milan l'été dernier et le lituanien Edgaras Utkus (17 ans), milieu offensif droit qui a rejoint les U19 en début d'année. Dans le même ordre d'idée, le gardien Alvaro Fernandez (19 ans, Osasuna B), le jeune ailier de l'Ajax Anderson Lopez (19 ans, prêté à Bruges mais gravement blessé au genou) ainsi que les Portugais Ruben Vinagre (18 ans, prêté à Wolverhampton) et Gil Dias (21 ans, Fiorentina) ont quitté leur pays très tôt. Un marché tellement fou qu'en janvier, Monaco s'est retrouvé à mettre plus de 20 millions d'euros sur la table pour s'offrir Pietro Pellegri, 16 ans, attaquant prometteur en provenance du Genoa, et qui comptait moins de 300 minutes en professionnel. C'est cher mais c'est le marché. Un marché sur lequel l'ASM est souvent très bien placé. Reste le plus difficile pour tous ces garçons, se hisser en équipe première. Car les trajectoires à la Kylian Mbappé sont rares...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.