“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

AS Monaco: le grand rush des supporters

Mis à jour le 05/08/2013 à 07:57 Publié le 05/08/2013 à 07:01
Les Ultras monégasques donneront de la voix toute la saison pour supporter les Rouges et Blancs et les hisser au sommet du championnat.

Les Ultras monégasques donneront de la voix toute la saison pour supporter les Rouges et Blancs et les hisser au sommet du championnat. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

AS Monaco: le grand rush des supporters

Jamais pareil enthousiasme n’avait semblé s’emparer des supporters avant même que la saison ne commence. Les espoirs sont énormes avec les sommets européens en ligne de mire

Jamais pareil enthousiasme n’avait semblé s’emparer des supporters avant même que la saison ne commence.Les espoirs sont énormes avec les sommets européens en ligne de mire

« Il y a dix-huit mois, on pensait atterrir en National. Aujourd'hui, tout le monde parle de nous. On rentre petit à petit dans la cour des grands», s'enthousiasme Nassim Lebabedi, président des Ultras Monaco, un groupe de supporters qui s'emploie à animer les tribunes.

Pourtant, Nassim reste prudent. Il a connu les galères en Ligue 2 et les interminables déplacements avec seulement quelques dizaines de supporters. « C'est complètement différent du Monaco d'antan. À l'époque, c'était le Prince et les Monégasques qui tenaient l'ASM. Maintenant, ce n'est plus le club familial mais c'est aussi une bonne chose ». Depuis l'arrivée aux commandes en décembre 2011 du milliardaire russe Dmitry Rybolovlev, le club a changé de planète. Une remontée en Ligue 1 plus tard, et les objectifs en sont bouleversés.

« Rivaliser avec le PSG »

« On veut voir du spectacle. Monaco est un club discret qui peut, dès maintenant rivaliser avec le Paris-Saint-Germain » , explique Thierry, un supporter monégasque depuis 23 ans qui s'est abonné en « honneur ». « Ils ont quand même deux ans d'avance le PSG par rapport à nous. Ils sont supérieurs en ce moment », contredit Lucas, un Antibois fan des Rouge et Blanc depuis toujours.

Il ne fait aucun doute que c'est la Ligue des champions qui est visée. Et la première place en championnat ? « On en rêve mais il faut avant tout penser au maintien » répond un supporter très prudent au vu du profil de l'équipe monégasque. Nombreux sont aussi ceux qui pensent à gagner une coupe - de France ou de la Ligue - pour « au moins ramener un trophée sur le Rocher ».

Foot business

Du côté des Ultras, la pilule a du mal à passer. « On veut du foot populaire. Là, on achète du succès » râle Nicolas. Même avis pour Romain, lui aussi ultras : « Rybolovlev ? Est-ce qu'on a le choix ? C'est bien pour le football et Monaco, mais on n'y peut rien contre le foot business. Il n'y a plus de passions ici ». Quant à Nassim Lebabedi, il calme le jeu. « Évidemment que le nouveau dirigeant a des objectifs économiques mais il respecte le tissu social monégasque et les supporters. C'est une gestion totalement différente du PSG avec les Qataris ».

Falcao, la vedette

Il suffit de prononcer le mot Radamel Falcao pour voir des étoiles dans les yeux des supporters. « Adroit », « plus fort que Morientes de l'époque », « athlétique », « joueur hors-norme »... Les qualificatifs ne manquent pas pour l'attaquant Colombien.

Samedi soir, face à Tottenham, il a eu droit à des salves d'applaudissements répétées de la part du public. « C'est un recrutement quintuple XXL », en rigole Patat'OS, un inconditionnel de l'AS Monaco.

 


Le dossier complet sur iPad ou sur le Journal en ligne


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.