“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

AS Monaco : l'équipe réserve en exil à Cannes

Mis à jour le 29/09/2018 à 05:07 Publié le 29/09/2018 à 05:07
Les Asémistes jouent à une cinquantaine de kilomètres de leur base.

Les Asémistes jouent à une cinquantaine de kilomètres de leur base. Gilles Traverso

AS Monaco : l'équipe réserve en exil à Cannes

Avec les travaux actuellement réalisés au centre d'entraînement de La Turbie, l'ASM 2 (4e division) dispute ses matchs « à domicile » au stade Pierre-de-Coubertin… à Cannes !

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé », affirmait Lamartine dans son poème L'Isolement. C'est, au fond, ce que peut se dire - actuellement du moins - la réserve monégasque. Avec, comme seule différence, que l'être en question n'est autre que son terrain.

Engagée en National 2, la quatrième division de football en France, l'équipe dirigée par David Bechkoura dispute ses matchs « à domicile » à Cannes, au stade Pierre-de-Coubertin, pour cause de travaux au centre d'entraînement de La Turbie.

« Il faudra que l'on prenne en considération cette nouvelle donne, estimait l'entraîneur monégasque début août, à la veille du premier rendez-vous de la saison. Nous sommes déjà heureux que Cannes nous accueille pendant que les travaux se réalisent. »

Début de saison raté

À une cinquantaine de kilomètres de leur base, les Asémistes ne sont pourtant pas en terre inconnue. L'an dernier, pour le dernier match à domicile de la saison, décision avait été prise de délocaliser la rencontre au stade Pierre-de-Coubertin. Face à Paulhan-Pezenas, une équipe déjà condamnée à la relégation, l'ASM 2 s'était alors imposée 3-1. « Nous savons comment sont les infrastructures, c'est-à-dire de grande qualité. C'est l'une des raisons pour lesquelles nous voulions venir ici. À nous, maintenant, de nous approprier les lieux chaque week-end où l'on jouera à domicile. Nous essayons de mettre une logistique en place pour faciliter notre intégration à Cannes », enchaîne David Bechkoura.

Malheureusement, les débuts ont été difficiles, pour ne pas dire manqués. Conquérants à domicile l'an dernier (9 victoires, 3 nuls et 3 défaites), les Monégasques n'ont pris que deux points en quatre matchs - ils n'ont toujours pas gagné après sept journées - et ont même perdu 4-0 sur un autre terrain cannois, celui du stade Maurice-Chevalier, contre l'OGC Nice 2. Un départ riche en péripéties qui explique l'actuelle avant-dernière place au classement occupée par l'AS Monaco 2.

L'équipe aura l'occasion de se racheter le 20 octobre prochain avec la réception de la réserve de l'Olympique de Marseille - elle jouera précédemment le 6 octobre dans le Jura - et de prendre enfin ses marques à Cannes, où elle devrait évoluer pendant deux saisons…


La suite du direct