“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

AS Monaco: Eric Abidal est "là pour l'équipe"

Mis à jour le 14/07/2013 à 08:32 Publié le 14/07/2013 à 08:25
Radamel Falcao et Eric Abidal

Radamel Falcao et Eric Abidal (Photo Cyril Dodergny)

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

AS Monaco: Eric Abidal est "là pour l'équipe"

Figure du recrutement estival monégasque, le défenseur Eric Abidal, 33 ans, savoure son retour à l'ASM, le club de ses débuts, qu'il souhaite avant tout servir.

Figure du recrutement estival monégasque, le défenseur Eric Abidal, 33 ans, savoure son retour à l'ASM, le club de ses débuts, qu'il souhaite avant tout servir.

Présent à Seefeld (Autriche), Abidal a évoqué samedi soir pour Nice-Matin et L'Equipe 21 ses premières sensations au contact de ses nouveaux coéquipiers, mais aussi son choix de poursuivre sa carrière.

Comment se passe le retour aux sources ?

Facilement, avec l'avantage de la langue, de la connaissance du club même si ce n'est jamais évident d'être un nouveau joueur. J'ai certainement un rôle à jouer dans le groupe par rapport à mon âge et mon vécu, en faisant par exemple le lien entre les étrangers et les Français, les jeunes.

Tout le monde sait ce que vous avez traversé. Comment s'est prise la décision de continuer votre carrière ?

La santé d'abord. Il n'y avait pas de frein de ce côté là. Bien sûr, j'en ai énormément parlé avec ma femme, ma famille, c'est très important. Après c'est mon métier, ma passion. Je me suis battu pour ma famille, et aussi pour revenir sur les terrains.

Physiquement, vous êtes au top ?

Au top, non! On a fait un test physique ce matin. J'ai expliqué à l'entraîneur que je n'ai pas trop travaillé pendant les vacances. J'ai dû faire un travail énorme la saison dernière et il fallait absolument que je coupe. Je crois qu'il a compris ma démarche. Il faut que j'y aille crescendo et pas que je brûle les étapes. Mon corps n'a pas fonctionné pendant presque un an...

Le coach a indiqué penser à vous pour le brassard (avec Toulalan et Germain). Ca vous tenterait ?

On n'en a pas encore parlé. Je ne suis pas contre, au contraire. Si l'entraîneur a confiance en moi, je ferai en sorte de lui rendre. C'est un rôle très important, je crois que je suis capable de l'assumer. Maintenant, seul l'avenir le dira.

Vous avez croisé Falcao en Liga, pouvez-vous nous en parler ?

C'est un joueur très talentueux. Il adore décrocher, venir dans l'entre-jeu mais après, c'est un des premiers attaquants arrivés dans la surface. Il adore être bien servi et recevoir des centres. Il parvient bien à se démarquer. Et puis il a un état d'esprit hors du commun. Tous les grands joueurs sont humbles, c'est aussi pour ça qu'il fait partie des cinq plus grands joueurs au monde.

Il y a beaucoup de nouveaux dans le groupe. Comment faire pour ne pas perdre de temps ?

C'est d'abord le travail du coach. Il a la chance d'avoir un groupe à l'écoute. Ca va beaucoup passer par les petits jeux, et les matchs amicaux où il pourra faire des tests. C'est important de créer rapidement des liens et des automatismes. J'essaye de parler avec les joueurs pour leur dire comment je joue. Tout cela passe par le discours de l'entraîneur mais aussi les joueurs entre eux.

On a la sensation que vous avez déjà pris votre place dans le groupe...

On me pose des questions, j'essaye d'y répondre. Et puis je l'ai dit à l'entraîneur : peu importe qui joue, moi ou un autre. L'objectif c'est l'équipe et le résultat d'un collectif.

Le coach est élogieux à votre égard...

Je lui ai expliqué que j'ai besoin de me rôder. Dans les petits jeux c'est plus simple parce qu'il y a moins d'efforts. Avec Barcelone, c'était beaucoup de pressing sur 5-6 mètres donc sur ce point-là ça va. Mais je dois faire beaucoup de foncier pour avoir plus de rythme.

Alors, à gauche ou dans l'axe de la défense ?

Demandez à l'entraîneur !

Il a dit que vous pouvez jouer aux deux postes !

Je lui ai même dit sur le banc ou en tribune (il sourit). Je suis au service de l'équipe.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.