Rubriques




Se connecter à

Arnaud Giusti, président :« J'attends deux victoires »

Ce soir, Monaco joue à Decines, un club de la banlieue lyonnaise fraîchement promue en N2. Les spectateurs découvriront-ils le Monaco flamboyant de Saint-Chamond ou le Monaco qui a traversé son 32e de finale de Coupe de France face à Antibes comme un zombie ?

J.M. RIZZA Publié le 29/10/2011 à 07:02, mis à jour le 31/12/2011 à 22:22
Arnaud Giusti, président : « J'attends deux v - 14837929.jpg
Lors du match de Coupe de France, les poussins et poussines ont été associés à la présentation de l'équipe. J.M-R

Ce soir, Monaco joue à Decines, un club de la banlieue lyonnaise fraîchement promue en N2. Les spectateurs découvriront-ils le Monaco flamboyant de Saint-Chamond ou le Monaco qui a traversé son 32e de finale de Coupe de France face à Antibes comme un zombie ?

« Je n'ai rien compris au match de Coupe. On sortait pourtant d'un match plein et intense trois jours avant. », avance Jean-Michel Sénégal.

Le capitaine Diego Vebobe et l'expérimenté Travarius Bennett ont joué sans peur et sans reproche. Les autres ont été apathiques, amorphes.

 

Marco Sylvain, qui affiche depuis le début de saison des stat's propres (entre 15 et 20 points de moyenne), a été d'une maladresse déconcertante (2 points !). Ce n'est pas le seul.

A la mène Karaibrahimovic a souvent joué à l'envers. « Nous avons pêché par maladresse et gaspillage », analyse sobrement le technicien monégasque. Ce soir, face à une équipe dont le slogan est « Decines moi un maintien », Monaco devrait renouer avec la victoire et signer un septième succès de rang en championnat.

Satisfaction chez les filles

Côté filles, on peut dire que la satisfaction est de rigueur. Les coéquipières de Marianne Cipan ont signé, dimanche dernier, leur premier succès à l'extérieur. « Face à Mauguio, j'ai retrouvé l'équipe qui avait réussi, l'an dernier, une saison très satisfaisante, confie Pascal Dubois. On a joué collectivement en mettant du rythme et de l'intensité. Les filles ont même produit au 3equart-temps un basket spectaculaire ».

Demain à 15 h 30, sur le parquet de la salle Gaston-Médecin du Louis II, Monaco devra confirmer face à Saint-Jean-de-Muzols, une équipe nouvellement promue en N3 et qui n'affiche qu'une seule victoire en cinq rencontres.

 

« Je suis confiant. Si nous affichons la même volonté, la même adresse (8 tirs primés sur 15) qu'en terre camarguaise, nous devrions nous imposer assez facilement », avance Dubois.

De son côté, le président Arnaud Giusti avoue sereinement : « J'attends deux victoires ».

 

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.