Appel à la fraternité entre la Russie et l'Ukraine: "J’ai tellement d’exemples de paix par le sport", témoigne Marlène Harnois

L’ONG Peace&Sport lance "un appel à la fraternité" incitant un maximum de personnes à brandir un carton blanc synonyme de paix par le sport, pour que Russie et Ukraine renouent le dialogue. La médaillée olympique de taekwondo, Marlène Harnois rejoint le mouvement pour la paix.

Article réservé aux abonnés
Marie Cardona Publié le 04/03/2022 à 11:55, mis à jour le 04/03/2022 à 10:59
Marlène Harnois, médaillée de bronze en taekwondo en 2012 aux JO de Londres. Photo DR

Membre fondatrice de la Fondation Heart Angel, qui promeut la culture et les valeurs du sport auprès de la jeunesse africaine, Marlène Harnois est également représentante des "Champions de la Paix" de l’organisation internationale monégasque.

Aussi, la médaillée olympique de taekwondo fait partie des 90 athlètes internationaux qui ont déjà souhaité montrer que "la communauté sportive est unie et solidaire" face à ce conflit.

"Cette tribune a commencé par les signatures des Champions de la paix, elle doit être signée par les athlètes sur tous les continents. Nous n’avons pas la prétention de changer le monde mais on peut contribuer à avoir un impact positif et fédérateur face à cette situation qui nous attriste tous profondément. Car le sport dépasse les frontières, les ethnies et les religions. C’est un langage qui nous rassemble."

"Reconstruire
une structure de paix"

 

"J’ai tellement d’exemples de paix par le sport", assure Marlène Harnois. Comme en 2005 et l’appel de Khartoum. Alors que les joueurs de la Côte d’Ivoire célébraient la toute première qualification de leur histoire en Coupe du monde après leur match face au Soudan, "Didier Drogba [vice-président de Peace and Sport, ndlr] avait appelé les rebelles à déposer les armes" depuis les vestiaires.

Le message est entendu par les politiciens du pays, alors en proie à la guerre civile. "Son appel a donné lieu à un accord. C’est un des plus beaux exemples."

"Unis à travers le monde", voilà le message que l’olympienne souhaite faire passer. Pour que "la paix revienne le plus rapidement possible, avec le moins de victimes possibles". "L’année dernière, grâce au symbole de la White Card, nous avions réussi à toucher près de 170 millions de personnes."

Alors les espoirs de contribuer à renouer le dialogue sont grands.

Mais après? "Nous serons là pour aider et je suis prête à me mobiliser pour intervenir. Nous serons les premiers à aller nous engager sur le terrain auprès des communautés pour reconstruire une structure de paix durable entre les Ukrainiens et les Russes."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.