“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

À fond les baskets sous le soleil du Larvotto

Mis à jour le 13/11/2017 à 05:34 Publié le 13/11/2017 à 05:34
Derniers rayons de soleil pour les coureurs de l'automne.

Derniers rayons de soleil pour les coureurs de l'automne. Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

À fond les baskets sous le soleil du Larvotto

Hier s'est déroulée la 41e édition du Cross du Larvotto, organisé par l'AS Monaco Athlétisme, dans des conditions quasiment idéales, pour les coureurs comme pour les spectateurs

La météo de cette semaine avait pu causer des frayeurs. Le froid, la pluie aurait pu rebuter des athlètes hésitants. Mais c'était sans compter sur l'intervention des dieux de la course à pieds qui ont décidé de gratifier la 41e édition du cross du Larvotto d'un exceptionnel soleil estival hier matin.

Les 450 athlètes de tous âges ont bénéficié de conditions idéales pour disputer les neuf courses proposées le long de la plage monégasque.

Un soleil qui avait aussi fait sortir des centaines de supporters venus, en famille pour la plupart, acclamer leur héros du jour.

Un carabinier l'emporte encore

Comme l'an passé, c'est Quentin Chiai, de l'équipe des Carabiniers de Prince, qui a remporté l'épreuve senior masculine au terme de 16,9 km de courses, en partie sur le bitume, et en partie sur le sable.

Cette année encore, Kinder a contribué à l'épreuve des plus jeunes, en apportant des installations gonflables qui ont servi d'obstacles. De quoi satisfaire les petites têtes brûlées, qui, pour certaines, se sont jetées dedans à toute vitesse.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.