“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

110 degrés en-dessous de zéro à Monte-Carlo

Mis à jour le 24/12/2015 à 05:05 Publié le 28/12/2015 à 05:05

110 degrés en-dessous de zéro à Monte-Carlo

L’équipe de France de skicross a passé trois jours aux Thermes Marins. Histoire de «récupérer». Cela passe, notamment, par... quelques minutes à -110 degrés. Explications et reportage, hier

Trois niveaux sous la surface du sol, aux Thermes Marins Monte-Carlo. Des lumières traversent une porte transparente. « -110 °C », renseigne une inscription. Ce qu’indique le thermomètre de l’autre côté de la paroi, dans une salle de cryothérapie de l’établissement. C’est 16,8 degrés de moins que la température la plus basse jamais enregistrée sur terre, en 2010 à l’est de l’Antarctique. Pourtant, dans quelques minutes, quatre personnes vont pénétrer dans la salle. En sous-vêtements, elles se sèchent, histoire d’éponger toute transpiration. Des gants, des chaussettes sous des claquettes, afin de ne pas toucher le sol, un bandeau, des masques sont enfilés. Aucun stress ne flotte dans l’air, ni d’appréhension. Ceux qui participent ont déjà expérimenté ce froid extrême. Notamment dans le cadre de leur entraînement : tous sont membres de l’équipe de France de skicross. Pendant la pause hivernale, ils ont passé trois jours ici pour se régénérer. Entre autres avec la cryothérapie, donc.

« Récupérer »

L’opération se déroule en deux temps. D’abord, une bonne dizaine de secondes dans une première...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct