Rubriques




Se connecter à

Pourquoi les taxis niçois veulent perturber le Grand Prix de Monaco

Ce mardi, le syndicat des Taxis de Nice a déposé, en préfecture, un préavis de manifestation durant le Grand Prix de Monaco. Le but: relancer les négociations autour de la législation en vigueur imposée aux professionnels français.

T. M. Publié le 11/05/2022 à 11:15, mis à jour le 11/05/2022 à 11:14
Taxis et VTC français entendent bloquer « sept axes » durant le Grand Prix de Monaco, fin mai. Photo illustration Cyril Dodergny

"Sans aucune gaieté de cœur", le président du Syndicat des Taxis de Nice, Fabrice Cavallera, a annoncé lundi sur son compte Twitter qu’il déposerait ce mardi matin un préavis de manifestation en Préfecture à partir du jeudi 26 mai et jusqu’au dimanche 29 mai "sur sept axes".

Le but: perturber le bon déroulement du Grand Prix de Monaco et ainsi ramener le gouvernement princier à la table des négociations.

"Nous constatons que le gouvernement monégasque continue de traiter les professionnels français du transport léger avec mépris en laissant s’enliser depuis décembre 2021 la question de la législation concernant les conditions de circulation et de prise en charge qui sont imposées aux professionnels français en Principauté."

En cause, le quota de vignettes accordé aux taxis français (établi durant la crise sanitaire) jugé trop restreint.

Un dispositif jugé "discriminatoire" et des "contraintes plus tolérables", "alors que nos homologues monégasques travaillent en France en toute liberté créant une distorsion économique préjudiciable".

 

Une fronde que Fabrice Cavallera assure mener au nom des taxis et VTC français.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.