“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Happy hand lance une souscription pour racheter le château des Salles pour en faire un écolieu associatif

Mis à jour le 11/03/2021 à 14:34 Publié le 28/02/2021 à 19:41
Happy Hand a commencé à nettoyer les bâtiments pour en rendre une partie habitable.

Happy Hand a commencé à nettoyer les bâtiments pour en rendre une partie habitable. Photo Eric Ottino

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Happy hand lance une souscription pour racheter le château des Salles pour en faire un écolieu associatif

À pied d’œuvre depuis un an sur ce terrain emblématique de Cagnes-sur-Mer, l’association Happy hand lui redonne vie peu à peu, et a lancé un appel à financement participatif pour son projet "L’Alterrecho".

https://www.nicematin.com/vie-associative/video-lhumoriste-noelle-perna-marraine-dhappy-hand-a-cagnes-sur-mer-lance-un-appel-aux-dons-655445Ça bouge au château des Salles, un endroit retiré qui fait partie de l’histoire de Cagnes. Où en est l’association Happy hand, arrivée il y a presque un an pour faire revivre le site et y créer un tiers-lieu éco-inclusif baptisé Alterrecho?

Les ateliers

Ce jour-là, comme tous les lundis et jeudis après-midi, a lieu un créa-lib. Cette fois, c’est un atelier maquillage et peinture. Parmi les participantes, Elsa, jeune femme porteuse d’une anomalie chromosomique.

Elle est la fille de Joe, la présidente de l’association. Claudie, qui ne peut plus aller dans son ESAT (1) à cause de sa difficulté à marcher est là aussi avec sa maman. Michèle, elle, est une voisine, venue découvrir l’association et aider.

À cause du confinement du week-end, Happy hand a dû annuler une de ses journées inclusives "mêle-anges" ouvertes aux handicapés et non-handicapés, de tous âges et de tous horizons.

La médiation équine

A la carrière, l’équicienne Diane Pallotta accueille aujourd’hui Silvio, un garçonnet autiste de 8 ans, venu en compagnie de sa grand-mère Andrée pour sa première séance de médiation équine avec le poney Gribouille. Durant cette séance d’une heure et demie, il aura appris à prendre soin de l’animal et même pu le monter à cru, sans selle.

 
 
 
 
 
 
 
 
La médiation équine est l’une des activités principales d’Alterrecho.
La médiation équine est l’une des activités principales d’Alterrecho. Photo Eric Ottino

Un chantier bénévole pour remettre en état

Comme chaque après-midi, des adhérents et sympathisants viennent pour un chantier bénévole. Récemment, l’association s’est mise à nettoyer l’intérieur des bâtiments avec l’autorisation des propriétaires. Fait nouveau, Happy hand va bientôt y assurer une présence 24 h / 24.

Fabien et Aurélia établissent une liste de fournitures nécessaires pour rendre quelques pièces plus habitables. L’association continue à vider le terrain des tonnes de déchets et d’encombrants accumulés durant toutes les années où il a servi de décharge sauvage. Et Francis débroussaille le bas du terrain destiné à devenir prochainement une surface agricole en permaculture.

Les projets de permaculture...

Autour de la carrière ont déjà été plantés une cinquantaine de jeunes arbres et arbustes fruitiers et à baies. Une partie stabilise le talus adossé à la carrière. Jujubiers, caroubiers, plaqueminiers, etc. Ces végétaux variés serviront de base-ressource pour de futures boutures et plantations.

Aurélia Giordanengo, paysagiste, est responsable du volet agricole. L’heure est aussi aux semis d’herbes aromatiques et de plantes potagères. L’eau de pluie va être récupérée dans de petits réservoirs en plusieurs endroits du terrain, afin d’irriguer les cultures. Parmi ses équidés, l’association compte un cheval de trait qui aidera aux travaux.

 
 
 
 
 
 
 
 
La présidente de Happy hand Joe François devant une partie du terrain qui va commencer à être cultivée.
La présidente de Happy hand Joe François devant une partie du terrain qui va commencer à être cultivée. Photo Eric Ottino

...et de ferme pédagogique

Des porteurs de projets se sont manifestés pour la future ferme pédagogique. Des bénévoles ont commencé à remettre en état poulaillers et clapiers. Mais avant l’arrivée des animaux de basse-cour, il faut former les responsables.

Cap sur la formation

La formation est justement un des volets du projet de l’éco-lieu. Aurélia a commencé à en organiser sur place, pour initier les adhérent.e.s et sympathisant.e.s. L’association peut aussi compter sur Eric Levêque, expert en permaculture.

Une centaine de bénévoles travaillent déjà avec l’association Happy hand sur le projet d’éco-lieu Alterrecho au château des Salles à Cagnes-sur-Mer. Mais le travail ne manque pas pour tous ceux qui veulent s’y joindre.

(1) Établissement et service d’aide par le travail, établissement médico-social de travail protégé pour les personnes en situation de handicap.

 
 
 
 
Michèle, une voisine, «venue voir». Et participer.
Michèle, une voisine, «venue voir». Et participer. Photo Laurent Quilici
Michèle, une voisine : "Je suis venue voir, je reviendrai"

L’association a fait un pas vers les habitants du Val-de-Cagne pour les informer de son projet, en ouvrant ses portes à tous ceux qui veulent y contribuer. Michèle, qui habite un peu plus loin sur le chemin de Salles, y est venue ce jeudi.

"Il y a une dizaine de jours, j’ai trouvé un flyer dans ma boîte aux lettres, témoigne-t-elle. Au début j’ai cru à un canular. Je suis animatrice, j’ai été auxiliaire de vie scolaire avec des enfants à handicap. Il y a deux ans, j’avais créé une association dans le but d’accueillir du public et des personnes et des enfants à handicap avec des activités artistiques et créatives, mais il manquait un lieu. Je ne connaissais pas le château des Salles. Je suis venue voir, je découvre. Je suis agréablement surprise. Je reviendrai de temps en temps bénévolement."

 
 
 
 
 
 
 
 

Happy hand a lancé une cagnotte participative sur Internet pour l’aider à financer l’achat de la propriété. L’association a commencé à réunir une partie du million d’euros nécessaire. Elle indique disposer déjà de 250.000 euros. La cagnotte vise la collecte de 150.000 euros supplémentaires.

Elle en est déjà à plus de 28.000 euros. Il lui reste moins d’un mois (jusqu’au 1er avril) pour atteindre son objectif. Les contributeurs peuvent demander un reçu pour déduire leur don de leurs impôts.

https ://www.zeste.coop/fr/lalterrecho-ecolieu-inclusif

Un ou des mécènes seraient également bienvenus.

On peut aussi adhérer à Happy hand (simple adhérent 20 euros par an, bienfaiteur 100 euros par an). Et/ou devenir membre de la coopérative Alterrecho en prenant une ou plusieurs parts à 50 euros.

 
 
 
 
 
 
 
 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.