“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pourquoi l’équipe de France de ski a choisi de se ressourcer à Monaco avant les JO

Mis à jour le 18/01/2018 à 16:43 Publié le 18/01/2018 à 18:02
L'équipe de France de ski slalom aux Thermes marins de Monaco pour des soins et des séances de cryothérapie -  Julien Lizeroux, Clément Noël, Jean-Baptiste Grange et Christophe Fautrier

L'équipe de France de ski slalom aux Thermes marins de Monaco pour des soins et des séances de cryothérapie - Julien Lizeroux, Clément Noël, Jean-Baptiste Grange et Christophe Fautrier Photo Jean-François Ottonello

Pourquoi l’équipe de France de ski a choisi de se ressourcer à Monaco avant les JO

Cinq skieurs de l’équipe de France – Victor Muffat-Jeandet, Jean-Baptiste Grange, Clément Noël, Robin Buffet et Julien Lizeroux – sont venus se ressourcer aux Thermes Marins de Monte-Carlo gérés par la Société des Bains de Mer

Le groupe slalom de l’équipe de France de ski a passé trois jours en début de semaine aux Thermes Marins de Monte-Carlo.
 
Le but? Couper et se ressourcer à quelques jours des deux dernières courses de la saison en Autriche (Kitzbühel ce week-end et Schladming mardi) et avant les Jeux olympiques d’hiver, qui se dérouleront à Pyeongchang, en Corée du Sud, du 9 au 25 février 2018.
 
Ils ont notamment pu profiter de l’espace aquatique eau de mer et d’un élément quasi-incontournable du sport de haut niveau : la cryothérapie.
 
"Le séjour parfait"
 
"C’est le séjour parfait, glisse le double champion du monde de slalom Jean-Baptiste Grange. On sort de la neige, souvent la tempête, pas trop de lumière... et on arrive ici où il fait 15 degrés avec le soleil, l’horizon, la mer : c’est hyper agréable. Ça fait du bien à la tête! On a pu repasser à un petit peu d’entraînement physique [cardio, vélo, course, musculation, exercices de mobilité...] tout en couplant ça avec beaucoup de récupération aux thermes".
 
“Mise au bleu”
"Dans un esprit de collaboration, d’accueil et de partage, on a imaginé, en accord avec les coaches de la Fédération française de ski (FFS), de recevoir le groupe slalom à Monaco pour une “mise au bleu”" , explique Jacques Pastor, directeur technique de la Fédération monégasque de ski (FMS).

La suite du direct