“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Série TV. Ils sont jeunes et beaux et veulent devenir des movie stars à "Hollywood"

Mis à jour le 21/05/2020 à 17:13 Publié le 22/05/2020 à 12:30
"Hollywood" est une Série américaine de sept épisodes de 45 à 50 minutes. Diffusée depuis le 1er mai sur Netflix.

"Hollywood" est une Série américaine de sept épisodes de 45 à 50 minutes. Diffusée depuis le 1er mai sur Netflix. Photo DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Série TV. Ils sont jeunes et beaux et veulent devenir des movie stars à "Hollywood"

Dans cette série Netflix délicieusement kitsch, on retrouve de jeunes actrices et acteurs qui sont prêts à tout pour devenir stars de cinéma. Mais vraiment à tout!

Ils sont jeunes. Ils sont très beaux. Ils veulent devenir des movie stars (stars de cinéma). Et ils ne ménagent pas leurs efforts pour atteindre leur but.

Le truc c’est qu’on pense à l’Actor Studio d’où sont sorties tant de stars américaines. Mais en fait cette série est construite autour de ce secret de polichinelle, qui était la réalité à l’époque – cela a-t-il vraiment changé? –: il faut coucher pour réussir!

Le côté croquignolesque de la chose, et c’est une belle vengeance pour vous, Mesdames, c’est que là ce sont les hommes qui sont obligés de s’allonger.

En plagiant le célèbre slogan de la série Dallas, on pourrait dire pour celle-ci: "Hollywood, ton univers impitoyable!"

La Seconde Guerre mondiale vient de se terminer et Hollywwod tourne à fond pour faire de l’argent car c’est ce qui compte aux States.

De nombreux jeunes actrices et acteurs veulent, bien entendu, percer pour avoir leur nom à l’affiche.

 Mais, même si l’Amérique est, soi-disant, le pays de la liberté, il ne faut pas dire que l’on est gay et les actrices noires sont toujours reléguées à des rôles de boniche qui servent le gentil patron blanc.

Hollywwod raconte ainsi toutes les difficultés qu’a rencontrées Camille, une actrice black interprétée par la ravissante Laura Harrier, pour décrocher le rôle principal dans un film dont le scénario a été écrit par Archie, un black lui aussi, joué par Jérémy Pope.

Il faut se battre, il faut accepter des compromis avec les patrons de studios et les producteurs pour pouvoir décrocher un rôle et espérer que son scénario soit retenu.

Cette lutte des blacks pour s’imposer est l’une des deux parties intéressantes de cette série où les femmes jouent un rôle très important.

Beaux comme des dieux, fauchés comme les blés

Photo Netflix

Et puis, il y a la face cachée d’Hollywood. Celle qu’il ne fallait surtout pas dévoiler, à savoir que de nombreux acteurs, producteurs, réalisateurs étaient gays ou de vrais gigolos. C’était tabou.

C’est le deuxième aspect de la série.

On a donc de jeunes acteurs en devenir, dont la plupart sont beaux comme des dieux mais fauchés comme des blés.

Ils font le pied de grue devant les grilles d’Ace Studio – pour la série, les scènes extérieures ont été tournées dans les actuels studios de la Paramount – afin d’espérer décrocher un rôle.

Mais c’est quasiment Mission Impossible. Pourtant, il faut travailler pour manger.

Pour venir en aide à certains de ces jeunes, un ancien acteur, sans travail depuis un moment, engage de jolis garçons pour servir de l’essence et entretenir des voitures dans sa station-service. Mais pas que...

De riches dames, un peu âgées, se garent devant les pompes et quand le serveur leur demande: "Bonjour, qu’est-ce que je peux faire pour vous?", la réponse logique est: "Faites le plein s’il vous plaît".

Eh bien, ces dames répondent: "Je voudrais aller au paradis". Autrement dit: faire l’amour.

Elles embarquent le serveur dans leur voiture et c’est parti! Ces dames sont riches et très influentes. Elles peuvent les aider à décrocher un rôle et faire d’eux des movie stars.

Et puis, un jour, c’est un garçon timide qui arrive à la station-service. Lui aussi veut aller au paradis. Et c’est, en fait, le scénariste black (et fauché donc) qui monte dans sa voiture.

Le garçon timide s’appellera plus tard Rock Hudson. Plus tard c’est-à-dire quand il aura pris Henry Wilson (interprété par Jim Parsons) comme agent. Celui-ci est très influent mais absolument insupportable.

En tous les cas, la série se laisse vraiment regarder d’autant plus que les acteurs sont très bons et les actrices aussi, surtout les deux dames, un peu âgées, mais également portées sur la chose.

La preuve, comme le disait Coluche, qu’il y a bien deux choses qui font tourner le monde: le sexe et l’argent.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.