“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Plongée dans l'obscur univers carcéral avec El Marginal au Festival TV de Monte-Carlo

Mis à jour le 20/06/2017 à 11:40 Publié le 20/06/2017 à 05:24
Juan Minujín a infiltré l’esprit de vrais policiers pour préparer ce rôle.

Juan Minujín a infiltré l’esprit de vrais policiers pour préparer ce rôle. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Plongée dans l'obscur univers carcéral avec El Marginal au Festival TV de Monte-Carlo

Après Oz, Prison Break, ou encore Orange is the new black, une nouvelle série choisit de passer derrière les barreaux pour nous raconter un peu les « joies » de la prison.

Après Oz, Prison Break, ou encore Orange is the new black, une nouvelle série choisit de passer derrière les barreaux pour nous raconter un peu les « joies » de la prison. Mais pas n'importe où : El Marginal nous raconte le combat d'un ancien policier qui a infiltré une prison argentine et qui n'arrive plus à en sortir. "C'est un mélange d'intrigue policière très forte dans un contexte social très compliqué qui est celui de la vie carcérale en Argentine. C'est un programme à la fois très argentin et très universel", confie l'acteur multidécoré Juan Minujín, qui était présent hier au Festival et qui enfile le principal pyjama rayé du programme.

Modèle réduit de la société

Mais qu'est ce qui peut bien pousser les producteurs, et encore plus les téléspectateurs à s'intéresser ce qui se passe au cachot ? "La prison est une reproduction des jeux de pouvoirs qui s'exercent dans la société, mais en beaucoup plus brutal, et beaucoup plus sauvage. Du voleur de poules au directeur de prison, tout le monde a plus ou moins de pouvoir. Et puis, c'est un univers que la société essaie de ne pas voir. C'est ça qui rend la série si intéressante", analyse-t-il.

Produite par la télévision publique argentine, El Marginal sera diffusée sur Canal + à partir du 26 juin. Dévoilée pour la première fois au festival Série Mania de Paris en 2 016 où elle a remporté le Grand prix compétition internationale, elle vient d'être nommée Meilleur programme de l'année par l'association de presse argentine. Preuve de la réalité des situations qui y sont montrées. Juan Minujín rient à rassurer les futurs téléspectateurs : "C'est un show très intéressant. C'est à la fois tragique, sombre, et drôle. Comme dans la vie."

Emily Prentiss reprend du service.
Emily Prentiss reprend du service. J.-F.O.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.