Rubriques




Se connecter à

On sait qui incarnera Brigitte Bardot dans la prochaine série TV qui lui est consacrée

La jeune comédienne finalement choisie pour incarner le mythe B.B. se nomme Julia de Nunez. Cette Parisienne a côtoyé le petit-fils Belmondo et Yvan Attal durant un tournage en grande partie varois.

Laurent Amalric Publié le 16/05/2022 à 18:51, mis à jour le 16/05/2022 à 18:53
exclusif
Séance maquillage pour Julia de Nunez, interprète principale de Bardot au physique très raccord avec son modèle. Photo DR

De l’avis de tous ceux qui l’ont côtoyé sur le plateau de la série, en tournage après Paris, du 11 avril au 6 mai dans la presqu’île, elle a le minois idoine pour camper celle que le monde entier a découvert dans les 50’s, Brigitte Bardot. "Elle est magnifique avec un vrai petit air de B.B.!", s’enchante une figurante qui l’a côtoyée lors du tournage tropézien.

Et pourtant que de mystères autour de Julia de Nunez. La petite vingtaine, cette Parisienne (comme Bardot donc) baignée dans le milieu culturel par ses parents, est passée en 2021 par l’école d’art dramatique privée Perimony de Paris qui a vu défiler Fanny Ardant, Sabine Azéma, Marlène Jobert ou Camille Cottin.

"Une élève discrète mais très prometteuse et investie, avec une belle énergie! Julia a participé au casting, a été retenue et du coup a mis en pause sa formation pour interpréter ce rôle iconique qui ne se refuse pas. Elle a beaucoup travaillé pour s’imprégner de la vie de son modèle et que ce premier rôle fasse date dans sa carrière", relate la directrice Marie-Astrid Perimony, dont le papa Jean avait pour élèves Jean-Pierre Bacri ou André Dusssolier.

Une "créature de rêve" mais inconnue

Un profil assez "vierge" pour coller aux desiderata de la production qui recherchait "une actrice encore inconnue du grand public" pour camper la star que les États-Unis nous envient.

 

La co-réalisatrice Danièle Thompson parlait, elle, lors de ses recherches d’"Une créature de rêve avec de la personnalité. J’espère que ce sera une découverte!".

"Ce sera romanesque et librement inspiré de la réalité. C’est à la fois le portrait d’une jeune femme de 15 à 26 ans au destin insensé, et à travers elle, celui d’une époque, les années cinquante-soixante et de la condition féminine", pitche la fille de Gérard Oury qui partage la caméra et le scénario avec son fils Christopher Thompson.

B.B. trop sulfureuse pour Netflix?

Pour des questions de confidentialité, de nombreux décors naturels ont été transférés ailleurs dans le Var. Ainsi Ramatuelle, aux ruelles plus "paisibles" a été préféré pour plusieurs scènes à Saint-Tropez, la place des Lices a été reconstituée à La Garde-Freinet, et des scènes de plage normalement pensées à Pampelonne ont été filmées à... Brégançon.

Aucune date n’a été communiquée par France 2 pour l’arrivée sur les écrans de cette vague Bardot constituée de six épisodes de 52mn.

 

Les prises de position et la personnalité clivante de notre B.B. nationale, sentant a priori trop le soufre pour une multinationale américaine, Netflix n’a finalement pas participé financièrement autant qu’espéré, diminuant d’autant le budget initial de cette saison

1. La suite est bien entendu conditionnée par la réception critique et public de "l’œuvre".

A gauche, Roger Vadim et BB, les vrais, à Saint-Tropez. A droite, leurs interprètes dans la série, Victor Belmondo et Julia de Nunez. Photos DR.

Un vrai casting de cinéma

L’histoire de la série Bardot reviendra sur l’ascension de l’icône française, de ses 15 ans jusqu’à la naissance de son fils.

Si l’interprète principale est une "inconnue", le reste du casting compte de nombreux noms du 7e art. En tête, Géraldine Pailhas (épouse du co-réalisateur Christopher Thompson) et Hippolyte Girardot dans les rôles des parents de Brigitte Bardot, Anne-Marie et Louis, surnommé "Pilou".

Le petit-fils de Bébel, Victor Belmondo, prend les traits du réalisateur Roger Vadim à qui l’on doit notamment Et Dieu… créa la femme, le film "révélateur" tourné en 1956 à Saint-Tropez et aux studios de La Victorine de Nice.

Le producteur du long-métrage, Raoul Levy, est, pour sa part, campé par Yvan Attal. Jules Benchetrit (fils de Marie Trintignant et Samuel Benchetrit) joue l’acteur Sami Frey, Fabian Wolfrom (Ici Tout Commence sur TF1), Sacha Distel et Anne Le Ny, l’agente artistique de B.B., Olga Horstig.

Fin avril sur la plage de la Ponche, reconstitution nocturne du tournage avec une estafette estampillée des studios niçois de la "Victorine" en arrière-plan. Photo DR.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.