“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

On a assisté à l'avant-première mondiale du documentaire Apollo: Missions to the Moon au Festival télé de Monte-Carlo

Mis à jour le 18/06/2019 à 16:41 Publié le 18/06/2019 à 16:00

On a assisté à l'avant-première mondiale du documentaire Apollo: Missions to the Moon au Festival télé de Monte-Carlo

Le documentaire du National Geographic, "Apollo: Missions to the Moon" retrace la course à la lune des Etats-Unis pendant la guerre froide. Le film était projeté en avant-première mondiale au Festival télé de Monte-Carlo.

Qui n'a jamais entendu le célèbre: "Houston, nous avons un problème"? En réalité, cette phrase a été prononcée par l'astronaute Jack Swigert au moment de la célèbre panne de la mission Apollo 13.

Et ce lundi, elle a résonné "en vrai" dans la salle Prince Pierre du Grimaldi Forum. Le documentaire Apollo: Missions to the Moon y était présenté en avant-première, et a réussi la prouesse de raconter la course au leadership aérospatial des USA en ne s'appuyant que sur des images et des témoignages d'archives.

La "flat earth society" mise à mal

Apollo, ce n'est pas qu'une ou deux missions connues du grand public et adaptées au cinéma. C'est un programme spatial de la NASA mené entre 1961 et 1975. Une course contre la Russie pour la conquête de la lune en pleine guerre froide et une deadline imposée par le président Kennedy: faire marcher un homme sur la lune avant 1970.

La suite, on la connaît. Mais on connait moins... Tout le reste. La répétition mortelle d'Apollo 1 où trois astronautes sont morts à Cape Kennedy, sanglés sur leur couchette après un incendie. C'était en 1967. Les différents problèmes techniques qui auraient pu faire capoter l'alunissage d'Armstrong et Aldrin en 1969. Le travail colossal des centaines de personnels du centre spatial de Houston. Les terribles instants sans contact radio qui ont précédé le retour dans l'atmosphère terrestre de l'équipage d'Apollo 13. Le "Flat Earth Society" (association qui soutient l'idée que la terre est plate) bien embêtée en découvrant les images d'Armstrong plantant son drapeau sur la lune à la télé.

On ne sait pas si c'est le grain épais des vidéos d'archives, les coupes de cheveux des présentateurs télé ou le phrasé ému des Américains interviewés sur les parkings, mais "Apollo: Missions to the Moon" ne nous emmène pas seulement sur la lune: il nous fait faire un bond dans le temps. Comme si on avait tout oublié pour tout redécouvrir.

Aucune date de sortie n'est confirmée pour l'instant, si ce n'est courant 2019. 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct