Rubriques




Se connecter à

"Disparu à jamais", découvrez la bande-annonce de la série Netflix tournée à Nice

Tournée à Nice l’an dernier, l’intrigue de la série inspirée du livre de Harlan Coben se déroule également dans les Alpes-Maritimes. Voici la première bande-annonce de "Disparu à jamais" avant son arrivée sur la plateforme le 13 août.

Mathieu Faure Publié le 20/07/2021 à 13:30, mis à jour le 20/07/2021 à 17:31
video
La série comporte 5 épisodes, tous tournés à Nice, et sera disponible le 13 août sur Netflix. (Photo DR)

Le 13 août, Netflix proposera à ses abonnés sa nouvelle création Disparu à jamais dont voici la bande-annonce officielle en avant-première. La série de cinq épisodes, tournée à Nice fin 2020, place également son intrigue au cœur de la baie des anges et signe une nouvelle collaboration entre la plateforme et l’écrivain à succès Harlan Coben après la série polonaise Dans Les Bois, à la série britannique Intimidations et à la série espagnole El Inocente. Disparu à jamais s’inspire du livre Gone for Good paru en 2002.

 

Disparu à jamais s’appuie notamment sur un casting cinq étoiles avec Finnegan Oldfield (Marvin ou la belle éducation, Nocturama), Nicolas Duvauchelle (Balle Perdue, Braquo), Guillaume Gouix (Celle que vous croyez, Braqueurs), Garance Marillier (Grave de la réalisatrice Julia Ducournau, récente Palme d’Or), Nailia Harzoune, Grégoire Colin, Tomas Lemarquis. A la réalisation, on retrouve Juan Carlos Medina (Insensibles).

La série raconte l’histoire de Guillaume Lucchesi, la trentaine, qui pensait avoir tiré un trait sur le drame terrible au cours duquel les deux êtres qu’il aimait le plus ont trouvé la mort: Sonia, son premier amour, et Fred, son frère. Dix ans plus tard, Judith, dont l’amour lui a permis de reprendre goût à la vie, disparaît pendant les funérailles de sa mère. Pour la retrouver, Guillaume va devoir affronter toutes les vérités que les siens lui ont cachées, mais aussi celles qu’il a depuis longtemps décidé d’ignorer. Pour le meilleur, et surtout pour le pire.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.