“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Comment The Walking Dead est devenue la série télévisée référence d'horreur

Mis à jour le 22/06/2020 à 07:18 Publié le 22/06/2020 à 13:15
THE WALKING DEAD

THE WALKING DEAD DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Comment The Walking Dead est devenue la série télévisée référence d'horreur

Surfant sur la mode des séries de morts vivants, The Walking Dead a réussi à devenir la référence ultime dans la matière en moins de dix ans.

Au départ, c’était un comic book américain en noir et blanc, scénarisé par Robert Kirkman et dessiné par Tony Moore puis Charlie Adlard.

Trente-trois tomes qui auraient pu rester dans l’anonymat le plus total si la chaîne américaine AMC n’avait pas décidé de porter à l’écran, à partir de 2011, l’univers de la BD.

Dix saisons et 146 épisodes plus tard, on est tous devenus des experts en survie, des amoureux de l’arbalète de Daryl, des amateurs de décapitations de morts-vivants avec le sabre de Michonne, et des fans du couple Lucille-Negan.

Durer pendant plus de dix saisons, pour une série, on appelle ça une dynastie et ils sont peu à fréquenter cette caste. Et pour The Walking Dead, qui traite avant tout de survie, c’est tout sauf une surprise au final.

Avant de zigouiller la moitié des zombies qui apparaissent sur nos écrans, il a fallu trouver un showrunner fou mais aussi doué pour porter le projet.

C’est donc Frank Darabont, génial réalisateur d’origine hongroise et né à Montbéliard avant que sa famille n’émigre aux USA, qui s’est offert le bébé.

Darabont n’est pas un novice puisqu’à son CV, on trouve Les Évadés, La ligne verte mais aussi The Mist.

Le réalisateur va d’ailleurs écrire et réalisé le pilote de la série avant d’en produire la première saison. Par la suite, c’est Robert Kirkman qui va hériter du bébé.

S’appuyant sur l’univers mis en place par la bande dessinée, on débarque dans un monde ravagé par une épidémie qui transforme les êtres humains en zombies, que l’on va rapidement appeler les rôdeurs.

Avec eux, tout est binaire : soit tu es vivant et donc une proie potentielle, soit tu as été mordu/dévoré et ta vie comme tu l’entendais auparavant s’arrête là.

Deux autres séries annexes

La série s’ouvre au cœur de la région d’Atlanta où un petit shérif local - Rick Grimes - se réveille dans un hôpital après plusieurs semaines dans le coma et découvre le monde postapocalyptique.

On va être franc, le réveil est plutôt brutal.

S’en suit alors une longe aventure au cours de laquelle Rick va faire des rencontres, des alliances, pour tout simplement survivre dans le vieux Sud des USA.

Nous ne sommes pas en présence d’une simple série de zombies car, au fil des dix saisons, il sera surtout question de rapports humains.

Comment l’homme se comporte-t-il quand il n’y a plus d’espoir?

La déshumanisation, l’entraide, la violence pure et dure, la barbarie, la faim, la fatalité, l’amitié, la palette des sentiments à travers laquelle les personnages principaux vont passer est à l’image du monde dans lequel ils évoluent. Les normes n’existent plus.

La quête du bien commun est quotidienne. Oui, il y a un peu de philosophie dans The walking dead car la menace zombie est surtout métaphorique.

C’est l’homme le principal danger pour l’homme, ça l’a toujours été.

Il faut savoir pardonner pour avancer.Mais à quel prix?

Forcément, quand on s’étend sur dix saisons, il est souvent ardu de garder une qualité moyenne très élevée.Pourtant, on décroche difficilement de la série. On veut savoir.

La saison dix devait s’achever courant mars mais le Covid-19 est arrivé et le dernier épisode de la saison...n’a jamais pu être monté entièrement pour être diffusé.

Alors on est là, en attente, en apnée car une onzième saison est d’ores et déjà planifiée.

Phénomène mondial, The Walking Dead a déjà donné vie à deux séries dérivées, toutes deux créés par AMC : Fear the waling dead dont l’action se déroule à Los Angeles au tout début de l’épidémie et qui en est déjà à cinq saisons et, un autre projet, The Walking Dead : World Beyond dont l’intrigue concernera la première génération d’enfants à avoir grandi durant l’épidémie.

Autrement dit, les zombies sont l’avenir de l’humanité.

Comme quoi.


The Walking Dead, 10 saisons, les neuf premières sont disponibles sur Netflix et la dernière sur OCS.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.